· 

Huaraz et la lagune de Wilcacocha

Huaraz 

 

Nous n'avons pas eu le temps de visiter complètement la ville, celle-ci étant surtout le point de départ de nos randonnées et treks. Nous avons logé dans le quartier proche du marché central. Le moins qu'on puisse dire c'est que le quartier n'est pas vraiment touristique. Il y a des vendeurs dans toutes les rues : fruits et légumes, cochons dinde, poulets, poussins, toutes sortes de snacks comme les bananes séchées, épices, beaucoup de graines, pois chiches, lentilles et j'en passe. Puis quand vient la nuit, ils désertent. Le hic, c'est qu'ils laissent tous leurs déchets. Ça donne des monticules de tout et n'importe quoi tous les 10 mètres, et les chiens qui éparpillent tout ça pour trouver leur festin du soir. Et ce tous les jours. Je vous passe les détails sur les odeurs.

 

" Chercher un minivan pour notre destination du jour dans ce brouhaha, et bien c'est sport !

Huaraz, Pérou
Là encore ça va, on n'a pas pensé à prendre une photo dans le chaos

La lagune de Wilcacocha

 

Donc nous partons de bon matin direction l'arrêt de bus pour la lagune indiqué sur Maps.me. Comme je viens de le dire, on se retrouve en plein marché, ça grouille de partout et on a du mal à circuler sur les trottoirs bondés. Il y a bien un arrêt de bus mais aucune indication. On lit chaque écriteau sur les minivans mais rien qui indique la lagune. Au bout de 10 minutes, on commence à demander aux différents chauffeurs et autour de nous. Sans mentir, il n'y en a pas un qui nous a dit la même chose. En plus certains prétendent que le terminal est à 3 kms ou qu'il faut prendre un taxi. Grrrrrr ! Restons zen ! Au bout de 30 minutes d'acharnement, à courir partout les bras en l'air pour arrêter tous les minivans, et les locaux qui devaient bien se marrer à nous voir tourner en rond sur le carrefour, je vois un minivan avec écrit A10 dessus et là ça me fait tilt, je me souviens qu'on m'avait parlé de ce numéro. Bingo, on se cale sur le bon trottoir et nous voilà enfin partis pour la lagune. 

 

Alors selon les dires de plusieurs blogs, c'est une promenade. Ouai bah v'la la promenade ! Certes on a mis 2h30 pour arriver, mais ce n'est que de la montée, avec parfois des marches inhumaines, quasi jamais de plat pour respirer. Sur le trajet, on traverse un petit village, puis une petite forêt d'eucalyptus, encore, ha que j'aime l'odeur de ces arbres, ils me rappellent mes vacances dans le sud étant enfant. Et puis enfin, la lagune. Différente de celles qu'on a déjà vues, avec des roseaux au milieu qui fournissent un habitat idéal pour les canards à bec bleu. Et bien sûr, une vue magnifique sur les monts enneigés qui l'entourent.

Lagune Wilcacocha, Pérou
Lagune Wilcacocha, Pérou
Lagune Wilcacocha, Pérou

Après un pic nic bien mérité avec notre compagnon du jour, le chien, on entame la descente. Bien raide elle aussi, attention les genoux. Puis après avoir payé nos frais de douane en caramel aux enfants du coin, nous voilà rendus en bas bien éreintés.

  • Accès Huaraz : depuis Trujillo, prendre un bus de nuit de la compagnie Linea. Durée du trajet : 9h. Prix : 70 soles / pers.
  • Pour aller au départ de la rando de la lagune Wilcacocha :  se mettre sur le trottoir à l'angle des rues Hualcan et Raimondi (près du marché central) et prendre le collectivo n°10. Bien demander s'il va à la Lagune. Il va vous arrêter à un petit pont. Vous le traversez et le chemin est juste devant vous. Durée du trajet : 20 minutes. Prix : 1 sol / pers
  • Retour : attendre un collectivo à l'endroit même où vous arrivez. Utilisez maps.me pour descendre au plus près de votre hostal. Durée : 20 minutes. Prix : 1 sol / pers
  • Nous avons dormi à l'hostal "Vaca house" : prix : 16 sol / pers. Possibilité de laisser les gros sacs sans problème et gratuitement. Bon wi fi à condition de se mettre près de la box car il y a beaucoup de monde. Espaces communs très sympas et il y a un employé qui connait parfaitement les treks et qui parle anglais !

Écrire commentaire

Commentaires: 0