· 

Arequipa et le trek du canyon de Colca

Ou comment se faire 3 jours de vacances surprise ?

Arequipa

Perchée à 2335 m d'altitude, la ville est moderne et son histoire est elle aussi liée au peuple inca. Construite par les espagnols pour montrer leur puissance aux peuples sud-américains mais aussi aux autres puissances coloniales en Europe et ailleurs, le lieu fut choisi pour son climat agréable et pour toutes les ressources que cachait cette partie de la montagne comme l'élevage de lamas et l'exploitation de leur laine ou les nombreux minéraux et métaux présents sur la montagne elle-même comme l'argent et l'or.

 

C'est super agréable de s'y promener. Après avoir participé à un "free walking tour", visite guidée gratuite, on aura arpenté quelques rues, goûté le "Rocotto Relleno" (poivron piquant farci), et fait quelques courses pour partager un bon repas avec 2 canadiens rencontrés plus tôt. Une bonne mise en bouche avant de se rendre au trek du canyon de Colca.

Appelée également ville blanche, on se devait d'aller faire un tour dans le quartier qui a donné son surnom à la ville d'Arequipa.

  • Accès à Arequipa depuis Cusco : Bus de nuit avec la compagnie Movilbus : 39 soles/pers. Durée : environ 11h.
  • Bus du terminal terrestre à l'hostal : 1,5 soles/pers. Durée : 25 minutes
  • Hostal "Yes Arequipa" :  20 soles/pers en dortoir, douche chaude, p'tit dèj inclus et wi-fi correct
  • Le trajet en collectivo pour vos déplacements dans la ville vous coûtera entre 1 et 1,5 soles
  • Notre repas au resto pour goûter le Rocotto Relleno nous a coûté 27 soles/pers

3 jours de trek dans le canyon de Colca

Nous sommes à Cabanaconde3296 m d'altitude. Arrivés un peu tard dans l'après-midi, on a juste le temps de trouver un logement, de faire quelques courses pour le trek et de se trouver un p'tit resto pas cher tenu par un couple de p'tits vieux trop sympas, pour se remplir le ventre avant d'aller se coucher. On prend également quelques renseignements sur le trek auprès de notre hostal et on nous recommande de nous lever tôt pour esquiver le contrôle du billet. La dame ira même jusqu'à nous donner toutes les heures auxquelles il faut passer les contrôles pour ne pas payer notre entrée. En réalité, on n'a pas été surpris, on avait déjà lu que les habitants boycottaient ces contrôles car ils ne touchaient pas un centime de cet argent.

JOUR 1

De Cabanaconde à Llahuar

 5 h de marche

 14 kms

Nous partons de bonne heure (5h30) pour ne pas avoir trop chaud durant notre marche. Première étape, rejoindre un mirador non loin de là. On y arrivera en faisant une petite bifurcation pour monter sur la colline afin de profiter de la meilleure vue. Ce n'est que le début de la randonnée, on ne traîne pas et on continue notre route en compagnie de 4 chiens qui ont décidé de faire la marche avec nous. Et devinez qui est aux anges? Bah moi bien sûr (Nath) ! J'adore avoir ce genre d'amis pour la journée, ou pour plus longtemps…. Vous comprendrez dans la suite de l'article !

Canyon de Colca, Pérou
Premier mirador au lever du soleil
Canyon de Colca, Pérou
On voit les premières collines éclairées par le soleil

Aujourd'hui, nous devons descendre à la rivière que l'on aperçoit sur la photo, puis remonter un peu pour passer de l'autre côté de la montagne, et enfin rejoindre notre premier campement.

 

Tout se passe bien, nous marchons tranquillement, la végétation est plutôt sèche et nous rejoignons assez rapidement le canyon, le deuxième plus profond du monde.

 

Nous devons monter un petit col et repasser une rivière pour atteindre la deuxième partie de la randonnée. Sur le chemin, au moment de passer un muret de pierre, le chien qui nous a le plus adopté me chope la main avec sa gueule comme pour m'aider à passer le mur. Il voulait vraiment que nous restions ensemble !

 

Après quelques heures de marche, on aperçoit de la fumée au loin. On décide donc de se rapprocher en traversant des éboulis de cailloux sur le flan de la colline et vu l'odeur, oui c'est bien un geyser que nous voyons. Nous décidons de prendre notre pic nic un peu plus loin, après le pont. 

Puis au bout de 5 petites heures au total , nous arrivons enfin au logement. Nous ne savions pas trop à quoi nous attendre. Apparemment, il y aurait 2 hostals mais on n'a pas cherché le deuxième. On nous attribue une petite cabane, très rustique mais charmante. Il est temps d'aller voir la fameuse piscine d'eau chaude naturelle promise sur le papier. 

 

Quelle belle surprise en voyant que la piscine est au bord de la rivière ! Le cadre est super, notre compagnon le chien a le droit d'entrer et nous suit partout. Je décide de lui attribuer un surnom : "Personne", car il est farouche, culotté et a une grande gueule ! Vous avez compris la référence ? Je l'ai adopté moi aussi, on s'entend super bien.

 

Bref, il est 11 h et le reste de la journée ne sera que farniente et bronzette !  

Bon, par contre vers 13h30, tous les autres touristes sont arrivés et nous n'étions plus aussi tranquilles. Cependant, pendant que Jérôme fera une petite sieste, moi, j'aurais tapé la causette avec 2 françaises tout l'après-midi dans les piscines. Haaaa!! Une discussion entre filles, ça m'avait manqué ! Merci Chloë et Lola ! 

 

Nous mangerons au resto de l'hôtel qui propose un seul repas mais c'est vraiment pas cher, en compagnie de nos 2 amies françaises. Pendant ce temps, "Personne" est parti se balader et est revenu vers nous pour la nuit. On n'avait pas le droit mais j'ai insisté auprès de Jérôme pour qu'il dorme avec nous dans la cabane.

JOUR 2

De Llahuar à Oasis de Sangalle

5 h de marche

9 kms

On part encore de bonne heure car on a bien envie de réitérer notre super journée vacances de la veille. On longe le canyon et la vue d'en haut est très sympa avec les montagnes en arrière plan. On aura le droit à une partie sur un chemin, une partie sur la route, une autre dans un désert de cactus, on traversera un petit village planté au milieu de nulle part, bref, c'est assez divers. Bien sûr, "Personne" est là avec sa bande "d'aristochiens" !

 

Puis on aperçoit l'Oasis de Sangalle, notre lieu de villégiature pour la prochaine nuit situé à 2100 m d'altitude ! Ici, il y a plusieurs logements possibles et nous choisirons le nôtre depuis le haut de la colline ! La piscine a l'air superbe ! Hi hi ! On descend donc dans l'oasis et on prend directement le chemin qui mène à l'hôtel. On choisit une chambre en dortoir de 8 lits car c'est moins cher bien sûr et devinez quoi ? On était les seuls dans la chambre ! 

Après avoir mangé nos sandwichs, on se dirige tout droit vers la piscine ! Faut pas déconner, on est là pour ça ! En réalité, avant de commencer ce trek, on ne savait pas du tout qu'on aurait des après-midi entiers à profiter au bord d'une piscine mais on est super contents de cette surprise ! On se croit vraiment en vacances! 

"Personne" reste un peu avec nous, ses amis, eux, sont partis vadrouiller. 


On mange le repas de l'hôtel également ce soir-là mais on sera super déçus de la quantité, on reste sur notre faim.

 

"Personne" a disparu, il est sûrement parti dormir ailleurs. De toute façon, maintenant c'est une certitude, il connaît le canyon comme sa poche et a sûrement l'habitude d'accompagner les touristes !

 

Nous décidons de mettre le réveil très tôt pour le lendemain car on doit choper le bus qui rentre de Cabanaconde à Arequipa vers 10 h. En plus, on a une bonne montée à faire donc on il faut qu'on s'assure une petite marge.

JOUR 3

De Oasis de Sangalle à Cabanaconde

3h20 de montée

Plus de 1000 m de dénivelé positif

5,6 kms

Canyon de Colca, Pérou

Il est super tôt mais on est bien reposés après nos 2 jours de quasi vacances et on part dans le noir ! La première partie de cette montée se fera à la frontale et je suis ravie, je trouve ça super amusant ! Et puis ce n'est pas dangereux, on voit bien grâce à la pleine lune qui éclaire les montagnes. Un régal pour les yeux !

 

Donc on commence notre ascension, tout est calme mais on entend cependant d'autres marcheurs, peut-être qu'il y en a un ou 2 devant nous mais on entend aussi ceux qui partent après nous et qui nous suivent à bonne distance.

 

Au bout d'une heure, le jour commence doucement à se lever, et on entend un chien aboyer ! Je pense reconnaître "Personne", surtout que c'est le seul chien dans le coin qui aboie pour rien sur une bestiole ou des gens qui se trouvent plus bas ! On se dit qu'il doit être plus haut car souvent, les chiens (libres comme ici) partent avec les premiers. 

 

On avance à un bon rythme et "Personne" qui n'est plus beaucoup plus haut que nous finit par nous rejoindre. Bien sûr il finira toute la marche avec nous. Il est vraiment trop ce chien. Je commence à m'attacher…

 

Voilà, au bout de 3h20, nous arrivons au sommet ! Nous nous posons un peu pour admirer la vue. Puis, on voit le barrage. Un Mr qui est là pour nous faire payer la randonnée. Nous, après avoir bien été briefé par la dame de l'hôtel de Cabanaconde, on n'avait pas envie de payer ! Ni une ni deux, on bifurque à gauche et on fait le tour par la petite colline. Rien de plus facile. Par contre "Personne" ne nous aide pas beaucoup, il nous suit mais ne nous montre pas le chemin. Après avoir traversé quelques champs et consulté maps.me, on retrouve le chemin. Youpiiii on a passé le barrage sans encombres !

 

Si on se dépêche, on aura peut-être le temps de prendre un p'tit dèj ! Il paraît qu'il y a un café qui propose du nutella dans ses "desayunos" !

 

"Personne" est parti en courant vers un groupe. A ce moment je sais que je ne le reverrai plus mais c'est tant mieux, j'avais pas envie qu'il nous dise au revoir devant le bus avec un air triste.

 

On arrive suffisamment en avance mais malheureusement, le café en question est fermé pour travaux. Le Mr qui est quand même là nous conseille un autre café. Et c'est buffet. Et pour nous buffet signifie qu'on peut se resservir à volonté. Laissez-moi vous dire qu'on s'est gavés !!!  

 

C'est l'heure de repartir vers Arequipa pour la suite de notre périple. Notre prochaine destination, le lac Titicaca !! Ne ratez pas cette étape !

PORTRAIT

Une rencontre marquante. "Personne" et moi sommes devenus amis pour ces 3 jours de randonnée. J'ai été enchantée de faire ce bout de chemin avec lui, il a égayé mes journée, a été d'une bonne compagnie, m'a attendrie, m'a fait rire, bref, on s'est éclaté.

 

"Personne" est un chien plein de tendresse, il a réclamé beaucoup de câlins, et il est aussi fougueux et joueur, de quoi nous faire bien rire.

 

Pourquoi faire un portrait d'un animal me direz-vous, quand d'autres racontent leurs rencontres avec d'autres personnes??? Et bien pourquoi pas?

Il m'a comblée autant qu'une rencontre avec un humain, sinon plus ! :)

  • Accès à Cabanaconde depuis Arequipa : Aller au terminal et prendre un bus de la compagnie Reyna : 17 soles/pers. Durée du trajet : comptez plus de 5 h
  • Hostal à Cabanaconde : "Villa Pastor" : 25 soles pour 2, en chambre double avec salle de bain privée, pas de p'tit dèj et wi-fi pourri mais pour une nuit, ce n'était pas important.
  • Accès au trek : à pied depuis la place centrale, facile à trouver, il suffit de demander
  • Prix de l'entrée au trek : 70 soles/pers. Pas besoin de réserver de ticket à l'avance, il y a des contrôles sur les chemins principaux du trek. En ce qui nous concerne, nous n'avons vu que le contrôle à la sortie du chemin du trek qui part de l'oasis de Sangalle et qui monte à Cabanaconde.
  • Logement du 1er soir à Llahuar : "Llahuar Lodge" : 30 soles pour 2 : lit double en cabane, douches communes avec eau chaude. Possibilité de manger au resto de l'hôtel : 10 soles/pers. Possibilité également de prendre juste un emplacement pour votre tente si vous préférez.
  • Logement du 2ème soir à l'oasis de Sangalle : "Hôtel Eden" : 15 soles/pers en dortoir. Douches avec eau chaude. Possibilité de prendre le dîner à l'hôtel : 15 soles/pers. Egalement possibilité de camper.

 

  • Prévoir les repas du midi, les p'tits déj et les snacks dans vos sacs à dos pour les 3 jours (en réalité 2 jours car le troisième jour, vous prendrez des snacks et un p'tit dèj éventuellement). 
  • Prévoir également du papier toilette et vos serviettes de bain, ou de plage. Prenez vos tongs et votre crème solaire, mais aussi des vêtements chauds car dès que le soleil se cache, il fait froid :)
  • Nous avons fait le choix de ne pas camper pour voyager léger pour une fois, et on savait que les logements ne seraient pas très chers. On a pas regretté, ce trek nous a semblé une balade à côté des autres treks qu'on a fait jusqu'à présent !
  • On vous conseille de partir tôt le matin, vous serez les premiers à profiter des piscines et seuls, et vous éviterez le soleil écrasant ! 

 

  • Retour en bus : Finalement, un bus partait à 10h30, compagnie Andalucia (mais on ne choisit pas vraiment la compagnie, vu qu'il n'y a qu'un seul bus à cette heure) : 17 soles/pers. Durée : 5 h. Arrivée au terminal d'Arequipa.

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi partager :)

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    mumu830@hotmail.fr (mardi, 30 octobre 2018 15:28)

    toujours autant de plaisir à partager votre aventure. GROS BISOUS à bientot de vous lire

  • #2

    Aurélie (mardi, 30 octobre 2018 20:28)

    Je crois que c’est un des treks que j’ai le plus apprécié , j’ai adoré vos photos, l’oasis, la piscine on ne peut plus surprenante, la compagnie de Personne, etc. Encore de magnifiques souvenirs pour vous et un régal pour nous aussi! Merci beaucoup et tout plein de bisous les aventuriers �

  • #3

    Bitume et cacahuètes (mercredi, 14 novembre 2018 15:40)

    Mumu : on est contents que tu suives nos aventures ! BIsous
    Aurélie : tu pourrais tout à fait faire ce trek Aurélie ! Bisous

  • #4

    Guillaume (samedi, 17 novembre 2018 14:16)

    J'ai bien aimé le mot "vacances". Vous avez bien raison, il faut savoir se reposer quand on voyage longtemps ;-)

  • #5

    Bitume et cacahètes (lundi, 10 décembre 2018 14:03)

    Salut Guillaume ! Oui on fonce tout le temps, on est toujours plein d'entrain face à la découverte, du coup, on oublie de se reposer des fois !