· 

Quelques jours sur le lac Titicaca

Nous rejoignons le lac Titicaca pour y passer quelques jours et profiter des belles vues qu'il a à offrir.

 

Au lieu d’aller à Puno, ville touristique où se font tous les départs pour visiter les îles flottantes en roseau, nous sommes partis sur la pointe Santa Maria, qui est plus tranquille et où l'on voulait dormir chez l’habitant. Pourquoi avoir fait ce choix ? Et bien parce que beaucoup de gens que l'on a rencontrés nous ont confirmé le côté folklore de ces visites. Franchement, regarder des gens sur des îles, depuis l’un des nombreux bateaux en file indienne, jouant les acteurs, à simuler des scènes de vie, ça ne nous tentait pas du tout. 

 

Nous prenons donc un collectivo pour la petite ville de Llachon, connue des voyageurs pour être authentique et vivre une expérience auprès des locaux. Ici c'est la communauté Quechua que nous rencontrons. 

 

Arrivés sur la place du village, nous marchons une bonne heure le long de la côte, la vue est superbe. On croise quelques maisons d’hôtes mais nous, on voulait vraiment de l’authentique, le jeu consistant à  demander directement à un habitant si on pouvait dormir chez lui. Le hic, c’est qu’il n’y avait pas grand monde dans les rues ou devant les maisons.

Lac Titicaca, Pérou

En insistant un peu, on voit une femme sur un toit, et on lui demande donc si c’est possible de dormir. Elle nous répond que oui, c’est une des filles de la famille. 

 

Nous sommes accueilli par un couple, qui nous dit que nous pouvons rester dormir, manger, et faire un tour en barque sur le lac. 

 

Super, on négocie le prix pour 2 jours et une nuit pension complète et on pose nos affaires. 

 

Bon bah en vrai, la famille n’en était pas à son coup d’essai, loin de là. Un livre d’or sur la table de notre chambre nous a appris qu’ils accueillent régulièrement des groupes d’agence de voyage et qu’ils font même une animation ou l’on essaye des costumes traditionnels. Quelques photos nous montrent la famille au complet.

 

En tout cas pour ces 2 jours, nous étions seuls et on avait d’ailleurs un peu pris le couple au dépourvu. 

Notre chambre pour la nuit
Notre chambre pour la nuit
Ici mijotent des pommes de terre
Ici mijotent des pommes de terre

On nous offre cependant un thé de bienvenue et ensuite, José nous emmène faire un tour en barque sur le lac. Le système de rame pour avancer est difficile à  manier, quasi impossible pour nous qui avons essayé sans grand succès. José nous dit qu'il a une grippe, la balade ne se fera donc pas bien loin mais on peut quand même aller voir les truites d’élevage du voisin. José nous explique pas mal de choses, on lui pose plein de question sur le style de vie mené ici et là discussion est super agréable. 

Le reste de la journée, Jérôme et moi irons nous balader sur la plage puis sur un des nombreux chemins de randonnée du coin, en hauteur pour admirer la vue.

Je ne sais pas si c'est ce plat ou celui du midi qui m'aura valu 3 jours clouée au lit !!!
Je ne sais pas si c'est ce plat ou celui du midi qui m'aura valu 3 jours clouée au lit !!!
Notre chambre dans un maison faite en adobe bien sûr !
Notre chambre dans un maison faite en adobe bien sûr !

Le soir, on nous sert un repas : soupe, riz, patates œuf. Ici, les femmes écrasent les patates avec leurs pieds  sur le toit de leur maison pour enlever l’eau gelée qu’elles contiennent (ça gèle dehors la nuit), et ensuite, elles sèchent au soleil. Ce qu’on n'a pas compris, c’est que les patates restent dehors. Du coup, le lendemain, il faut les écraser de nouveau ?! Si vous avez une explication à ce grand mystère, on veut bien profiter de vos lumières ! 

 

Après avoir donné quelques médocs à José, on se couche sous nos 36 couvertures, la nuit sera fraîche.

 


Vous voyez toutes les patates sur le toit ?
Vous voyez toutes les patates sur le toit ?

Le lendemain, il est prévu de se lever avant le jour pour grimper sur la montagne et admirer le lever du soleil. 

 

Jérôme ne se sent pas bien, c’est donc seule que je vais entamer cette petite ascension à la frontale qu’on avait estimé à 1h la veille.

 

J’ai perdu au moins 30 minutes à me demander si j’allais y aller ou pas. Je pars donc avec du retard et au bout de 10 minutes de marche, je vois déjà le ciel s’éclaircir à l’horizon derrière moi. Je me dis que je ne serais jamais là-haut à  temps. Je met quand même les bouchées doubles et je fonce. 

 

Pas facile avec le manque d’oxygène, nous sommes à 3812 m d’altitude. Incroyable un lac aussi immense à cette altitude !

 

Le ciel se colore doucement et je fais une micro pause à un mirador au milieu du chemin. Je ne vois pas le soleil, il faut donc que je monte encore plus haut. 

Ça grimpe sec ! Arrivée en haut, il faut contourner le sommet pour voir de l’autre côté  bien sûr je me trompe de sens et ça descend. Humm ! Je fais demi tour, contourne par l’autre côté en escaladant plusieurs petits murs de pierre, et ça y est….. la vue est splendide, je vois lîle Amantani, l’île Taquile et le soleil rouge se montre timidement. Quelques nuages s’invitent, mais heureusement, ils ne gâchent pas la fête, ouf ! J’ai mis seulement 40 minutes pour tout monter, trop forte!

 

Je profite de cet instant, seule à admirer et me sentir libre. Et à prendre de belles photos bien sûr!

Je descends tranquillement, il fait beau, Jérôme va mieux et nous pouvons repartir sur la place du village pour prendre un collectivo qui nous emmènera à Puno, d’où nous prendrons un bus direction Copacabana en Bolivie.

 

Ici les gens vivent de peu. Aujourd'hui il y a l’électricité mais toujours pas l'eau courante. Pour subvenir à  leurs besoin, ils cultivent quelques petites terres, des fois, juste un jardin pour certains, ou,élèvent quelques maigres moutons et cochons. Également, le tourisme leur apporte un petit revenu. Tout le monde se connait dans ce village et nous pensons que les habitants s’entraident. 

 

Nous avons beaucoup aimé ce moment en immersion chez les paysans Quechuas, José et sa femme, deux personnes tranquilles, aimables et discrètes. 

  • Accès au lac Titicaca : depuis Arequipa :
Pour aller à  Puno : bus de nuit de la compagnie Reyna. Prix :30 sols/pers. Trajet : 10h. Arrivée au terminal terrestre de Puno.
  • De Puno à Llachon :

Aller à l’arrêt des collectivos depuis le terminal de bus : prendre un tuk tuk : entre 3 et 5 soles, durée : 10 minutes. Vous pouvez prendre un taxi si vous préférez.

PUIS

Prendre un collectivo : trajet direct pour Llachon, dépose près de la place du village. Le collectivo ne part qu’une fois rempli.

Prix : 7 soles/pers. Durée : 1h30

  • 2 jours  1 nuit en pension complète chez l'habitant à Llachon :
100 soles pour 2 pers. Nous aurions pu négocier plus mais pour une fois, ça nous faisais plaisir de participer aux revenus de la famille car on sait que quand ils reçoivent des groupes, les agences ne sont pas aussi généreuses avec eux. 
  • De Llachon à Puno : 

Il y a des collectivos normalement toutes les heures à  partir de 8h près de la place du village. Ne part qu’une fois plein. Le nôtre s’est arrêté au village de Capachica et il a fallu prendre un autre collectivo pour terminer le trajet. Ne part qu’une fois plein également. Dépose au terminal des collectivos (qui n’est pas le même que le terminal terrestre). Vous l’avez compris, ce trajet peut prendre au moins 2 fois plus de temps que l’aller. Prévoyez ce contre temps si vous achetez un billet de bus pour quitter Puno directement après Llachon.

Llachon-Capachica : 2 soles/pers. Capachica-Puno : 5 soles/pers. Prévoyez 3h car vous ne saurez pas à l'avance si le trajet sera direct ou non.

 


Passage frontière Pérou - Bolivie

En revenant sur Puno suite à notre escapade chez l’habitant à Llachon, on réserve donc rapidement un bus pour Copacabana, sur l'autre rive du lac Titicaca en Bolivie (bus compagnie Titicaca, 4h de prevu).

 

A l’heure prévue on embarque dans le bus, sensiblement en moins bon état que ce qu’on a eu l’habitude de voir au Pérou. Le trajet commence dans des beaux paysages, on peut admirer les rives du lac évoluer le long du trajet, de plus en plus belles à mesure qu’on se rapproche de la Bolivie.

 

Dans le bus, un employé de la compagnie nous fournit les papiers à remplir pour l’immigration et nous explique patiemment comment les remplir correctement.

 

Le bus s’arrête au bout de 2h de route devant un bureau de change. Celui ci pratique un taux vraiment correct, on n’hésite pas, on change et on découvre nos premiers billets boliviens.

 

On arrive quelques kilomètres plus loin au poste frontière de Kasani, où l‘on descend du bus pour faire tamponner le passeport validant notre sortie du territoire péruvien. On en profite pour s’offrir des confiseries avec nos 8 dernières soles et on part marcher 5 minutes en direction du poste frontière bolivien.

 

Un "Holà buenas tardes" et un coup de tampon plus tard, on remonte dans le bus. 1h après, nous arrivons à Copacabana, devant l’hôtel Mirador, hôtel partenaire de la compagnie de bus. N'hésitez pas à profiter de l'offre qu'ils vous font pour cet hôtel, le prix est tout à fait correct.

  • De Puno à Copacabana : Bus de la compagnie bolivienne Titicaca, 20 soles/pers. Trajet : 4h avec le passage frontière.

Copacabana

Copacabana est une petite ville touristique peu intéressante. Cependant on peut quand même y faire une balade au bord du lac en direction de la colline afin de prendre un peu de hauteur.

 

Sur le port, il y a une multitude de restos, quelques jeux et animations pour les plus jeunes et vous avez la possibilité de louer un pédalo. 

 

Sur la place près de l'église se déroule un rituel peu commun : la bénédiction des voitures ! Les locaux viennent faire bénir leur voiture par un prêtre. Pour l'occasion ils décorent leur véhicule avec des guirlandes en papier et des compositions florales, font quelques offrandes (bouteille de vin, statuettes...), et immortalisent le moment avec une photo ! C'est à voir :) 

On est pauvres en photos car Jérôme s’étant fait volé son tel, on en a perdu pas mal, snif !

ISLAS DEL SOL Y DE LA LUNA

 

La principale attraction à faire à Copacabana est de se rendre sur les îles "del sol et de la luna".

 

En arrivant, on fait donc le tour des agences afin d'avoir une idée des prix et de dénicher la meilleur plan. On attendra le lendemain pour nous décider.

 

Le lendemain….. Nathalie est malade. Clouée au lit. Je prend les choses en main pour m’occuper d’elle et préparer le repas. Ça aura duré 3 jours. Tant pis pour les îles :(

 

 

On aura tout de même eu l’occasion de voir un très beau coucher de soleil avant de partir. Puis il sera temps de nous diriger vers notre prochaine étape, La Paz. 

Voilà pour nos premiers pas en Bolivie. On a hâte de découvrir ce pays, ses habitants et ses paysages. On sent déjà qu'on n'a pas fini d'être dépaysés !!

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi le partager :)

  • Hostal Sonia : 90 soles la nuit pour 2 pers en chambre double et salle d’eau privée, sans dans le p'tit dèj. Wi fi correct. 
  • Le tour pour les îles : les départs se font pratiquement tous à  la même heure quelque soit l’agence que vous choisirez. Un le matin vers 8h30 et un l’après Midi vers 13h30. Prix : autour des 40 Bob/pers. Prix de l'entrés aux îles : 10 Bob/île/pers. Durée de la visite : prévoir la journée, les retours sont prévus pour environ 16h, arrivée au port vers 17h30.

Le tour comprend : 

 

• Accès à l’île de la lune

• Balade sur l’île de la lune en autonomie

• Accès à la Isla del Sol

• Randonnée en autonomie  (possibilité de manger dans l’un des nombreux restos sur l’île)

• Retour au petit port de Copacabana 

 

ATTENTION 

 

Depuis un peu plus d’un an, il est impossible de visiter toute la partie Nord Ouest de l’île, c’est a dire à peu près les ¾ de l’île. Cette malheureuse interdiction de passer est due à  un litige d’ordre économique entre les 2 communautés. En gros, les habitants de la partie Nord Ouest considéraient que les revenus engendrés par le tourisme étaient mal répartis. Ils ont donc décidé de couper complément l’accès à  leur territoire. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    JJ & Elo (& Léa) (dimanche, 25 novembre 2018 20:54)

    Buenos Dias amigos ! :D

    Soignez-vous bien, et continuez à prendre soin de vous !

    De très grosses bises de nous trois !! :* :* :*

  • #2

    Bitume et cacahuètes (lundi, 10 décembre 2018 13:54)

    Salut la p'tite famille !
    Sympa de vous voir sur notre blog ! Gros bisous de nous 2!