· 

Le parc national de Sajama

Ce parc se situe près de la frontière avec le Chili. Les volcans jouant le rôle de frontière naturelle entre les 2 pays. Vous vous en doutez donc, dans ce coin, il y a encore de beaux paysages.

 

Il est le point d'accès pour l'ascension du fameux volcan Parinacota, 6348 mètres, mais vous pouvez aussi monter son voisin, le volcan Pomerape à 6282 m, ainsi que le majestueux Nevado Sajama à 6548 mètres.

 

 

Se rendre dans ce parc national, c'est un sacré parcours. Il faut d'abord rejoindre le village de Patacamaya. Pour cela, il faut aller au terminal de La Paz, mais attention, ne faites pas comme nous, choisissez bien la compagnie de bus. Déjà, nous n'étions pas arrivés de très bonne heure au terminal et on était un peu stressé de louper le dernier départ pour Sajama  au village de Patacamaya qui, selon nos renseignements, était à 12h .

 

On vous raconte :

 

On se fait accoster devant le terminal par une femme qui nous propose un trajet. Cela nous était déjà arrivé et on écoute toujours ce qu'ils ont à dire ou à proposer car en négociant, ça peut être intéressant. Cette fois-ci, la destination OK, le prix OK, la durée OK.

 

OK?? Enfin ça, c'était selon ses dires. Le départ du bus devait être à 8h30, mais chose qu'elle ne nous a pas tout de suite dit, c'est qu'il fallait aller le chercher à EL Alto, le fameux quartier dans les hauteurs. Il est 8h et on se demande vraiment si on sera là-haut en 30 minutes. On hésite, elle nous dit "si si vous inquiétez pas c'est bon" etc… 

Puis la voilà qui commence à héler la destination du bus pour le village dans tout le terminal, on voit qu'elle cherche à vendre d'autre billets. Puis après 5 minutes à errer dans tout le terminal, elle revient vers nous, la mine stressée, et vu l'heure on sait déjà qu'on arrivera en retard à  Patacamaya. On la suit et je ne sais comment, elle négocie nos places avec un chauffeur de bus, et nous sommes en route pour El Alto. Seulement voilà, il y a des bouchons car une des voies est en travaux.

 

Et devinez quoi ? On est arrivé à El Alto au bout de presque 2h, 2h pendant lesquelles notre vendeuse/accompagnatrice négociait je n'sais quoi au téléphone à coup de "por favor"!!! Ce qu'on a compris, c'est qu'elle négociait avec les bus de nous attendre avant de partir à Patacamaya. Enfin, on n'en est pas sûr et on ne saura jamais vraiment. Mais en tout cas, elle s'est donné beaucoup de mal juste pour vendre 2 billets de bus, on se dit que la vie ne doit pas être facile pour elle.

 

On change donc de bus à El Alto et on se dirige vers Patacamaya. On est en retard mais comme on avait prévu de l'avance, on a peut-être encore une chance d'arriver à temps. Sinon, on va se retrouver bloqués dans un p'tit village sur lequel on n'sait rien et perdre 1 jour dans notre programme.

 

Nous arrivons à 12h30 à Patacamaya, au bord de la route et après avoir demandé à un passant où se prennent les collectivos pour Sajama, on se rend un peu plus loin sur la route. Et là, un collectivo avec un écriteau indiquant Sajama est garé là. Le chauffeur se dirige vers nous, on se met d'accord sur le prix et en entrant dedans, il y a tout juste 2 places de libre, toutes les autres étant occupées par des étrangers venus explorer le parc Sajama tout comme nous. Le véhicule est donc plein, on part directement et on est super content que tout se soit finalement bien goupillé. La tension  qui dure depuis 3h et qu'on a subi dès le matin redescend enfin et on profite du paysage à travers la vitre de notre carrosse.

 

Voilà pour la première partie de la journée !!! Prêts pour la suite ?? Alors c'est parti !

Sur  la route, nous nous sommes arrêtés dans le village de Curahuara de Carangua à la demande d'une touriste française qui bouquinait "le routard" pour admirer une église qui possède une des fresques les plus grandioses de Bolivie. Effectivement de l'extérieur déjà, elle est très atypique avec son toit en chaume mais malheureusement, elle est fermée. Allez voir sur internet, la fresque est effectivement mortelle!

Depuis le mini bus, on se régale les yeux !
Depuis le mini bus, on se régale les yeux !
Voilà la petite église qui semble d'un autre temps !
Voilà la petite église qui semble d'un autre temps !
Notre carrosse !
Notre carrosse !
De loin, on aperçoit déjà le Nevado Sajama!
De loin, on aperçoit déjà le Nevado Sajama!

On arrive à l'entrée du parc et ho surprise ! , le poste de garde est fermé ! Bon bah personne ne paye et le bus entre pour aller se garer plus loin au village sur la place de l'église. Tout le monde descend !! La musique résonne fort sur la place, on dirait qu'il y a une fête !

 

Ça caille un peu dans l'coin!! Mais on doit errer un peu pour trouver un logement. Et c'est quelque peu compliqué ! Très peu de maisons possèdent un panneau indiquant qu'elles offrent un logement.

On se dirige donc vers les maisons et on cherche un interlocuteur, sauf que voilà, c'est la fête du village !

 

"Vous savez c'que c'est une fête de village en Bolivie ??

 

Et bien tout le village est sur la place de l'église pour danser et boire durant pas moins de 3 jours ! C'est une institution pour eux et c'est bien plus important que d'aller accueillir quelques étrangers, ils feront leur beurre plus tard !!

 

Une petite fille nous accoste pour nous dire que ses parents ont des logements. Au début, on répond que non car on pense trouver des interlocuteurs plus âgés. Et bien c'était sous-estimer l'importance de la fête. Il n'y a personne. 

 

Nous recroisons la petite et sa grande sœur qui nous proposent un logement mais il faut partager la salle de bain et les toilettes avec d'autres touristes dans la cabane d'à coté. Bon on n'a pas trop l'choix, on pose donc nos sacs.

 

C'est l'heure d'aller à la fête sur la place de l'église !!

Les caisses de bières sont au milieu des danseurs, ici on boit et on danse en même temps !
Les caisses de bières sont au milieu des danseurs, ici on boit et on danse en même temps !

 

 

 

 

 

Puis on essaie de repérer les chemins que l'on empruntera le lendemain pour nos randonnées, on a une bonne idée des paysages qui nous attentent.

 


Parc national Sajama, Bolivie
Coucher de soleil sur le volcan Parinacota (6348 m) et le volcan Pomerape (6282 m). Magnifique n'est-ce pas?

Le soir venu, on prendra notre repas non loin de la fête, sur un stand avec tables ! La gamelle remplie de poulet nous a donné envie ! On prie pour pas être malades le lendemain…

 

Et finalement, on trouvera un interlocuteur dans la maison où l'on voulait dormir au départ, chez Mario et Anna. On change donc de logement mais comment prévenir la jeune fille qui nous avait donné le logement plus tôt dans la journée??

 

Heureusement, on avait trouvé son habitation par hasard en frappant aux portes pour trouver un autre logement et on a réussi à prévenir sa petite sœur au travers de la fenêtre ! 

 

On dormira donc dans une petite chambre avec double couette et petite salle de bain mais il y a une grande différence de température entre le jour et la nuit et il fait quand même très froid !!! 

Randonnée au lac Huayna Khota  et baignade dans les thermes naturelles 

 

13  Kms nous emmènent à un lac. Ici, c'est plutôt plat ce qui nous permet d'avoir toujours les volcans en vue dont l'impressionnant Sajama qui donne son nom au parc. Dans ce parc les gens vivent du tourisme et élèvent également des lamas, des alpagas et autres animaux de la ferme.

 

En arrivant au lac, on se dit qu'on n'aurait pas fait tout ce chemin si on avait su. Elle n'est pas terrible mais c'est sympa de voir et d'entendre tous les canards qui y vivent.


Puis après avoir coupé à travers champs, dérangeant quelques alpagas et s'être perdus un peu, on trouve enfin les thermes. On découvre qu'il faut payer pour s'y baigner car il y a des bassins aménagés mais bon, tant pis, on n'est pas venus pour rien et ça à l'air très agréable, surtout après avoir marché environ 21 kms.


Bon bah pas la peine de vous dire que cette pause dans l'eau nous a fait du bien et était très agréable!!

 

En redescendant juste après nos bains thermaux, on voit qu'il y a une petite baignoire naturelle dans laquelle on peut se baigner et qui est gratuite. Il y a même une petite cabane en pierre qui fait office de vestiaire. Comme on est arrivés par l'autre côté, nous ne l'avons pas vue avant !! 


On rentre au village (encore environ 6 kms) et on va manger au même endroit que la veille. Puis on ira se coucher et pour la deuxième nuit consécutive, il faudra faire avec la musique qui résonne fort jusqu'à 4h du mat, heure à laquelle les villageois font une pause dans la fête avant de reprendre le matin vers 9h.

Les geysers

 

Sur la randonnée pour nous rendre aux geysers, on a la chance de voir notre première autruche !!  

Les geysers se montrent petit à petit derrière dans la vallée au pied des montagnes et on s'approche au plus près. On entend le grondement des bulles d'eau au fond des caves d'eau chaude fumante. C'est là qu'on prend encore plus conscience que la planète est vivante, elle respire depuis les profondeurs sous terre, comme endormie mais pouvant se réveiller à tout moment.

Et c'est un peu plus bas, les pieds dans l'eau chaude, que nous prendrons nos sandwichs.

Et franchement l'odeur de souffre n'est pas du tout gênante comparée à l'odeur d'égout qui sort de l'évier à côté duquel je suis assise en écrivant ces mots.

 

C'est la première fois que l'on voit et entend des geysers, on est tout seul et cette rencontre avec les dessous de la croûte terrestre a été intense !

 

Le paysage est magnifique dans ce parc. Le plateau sur lequel nous sommes nous offre une vraie vue sur les volcans qui nous entourent. Nous aurions aimé tenter l'ascension du Parinacota mais nous n'avions personne pour nous guider les jours où nous y étions à cause de la fête du village, nous décidons donc de ne pas rester plus longtemps  car nous pensons avoir déjà une bonne vue d'ensemble du parc.

A faire aussi : 

 

Les lagunes hautes : nécessite une randonnée d'au moins 2 jours, ou la location d'un 4x4 (un peu cher)

 

2 randonnées vous mèneront à 2 miradors

 

La forêt : apparement ici se situe la forêt la plus haute du monde, d'où en partie la raison de la création d'un parc national à cet endroit. N'ayant pas eu beaucoup d'infos ni de carte sur l'endroit à cause de la fête du village, nous ne pouvons vous en dire plus

 

Les ascensions des volcans : nécessite un guide. Le Parinacota est le plus simple dans le sens où il n'y a pas besoin d'équipement particulier comme des crampons, piolets ou autre contrairement aux 2 autres volcans.

  • Accès à Sajama depuis La Paz :


1 : bus La Paz – Patacamaya, 20 Bob/pers, durée : 1h30 depuis El Alto, la durée La Paz-El Alto dépend fortement de la circulation

2 : collectivo Patacamaya – Sajama : 30 Bob/pers, durée : 2h30


  • Entrée au parc : 100 Bob/pers (que nous n'avons pas payé pour cause de fête du village)
  • Repas du soir à la fête du village : 15 Bob/pers
  • Eaux thermales : 30 Bob/pers dans les piscines aménagées. Possibilité de se baigner à côté dans une baignoire naturelle gratuitement. Environ 12 kms A/R depuis le village.
  • Geysers : environ 14 kms A/R depuis le village
  • Le lac Huayna Khota : 26 kms A/R depuis le village
  • Logement chez l'habitant : "Posada Mariana" : 30 Bob/pers/nuit
  • Toutes les randonnées sont accessibles depuis le village et la plupart sont indiquées par des petits panneaux. Vous aurez sûrement un plan détaillé à l'entrée du parc.

  • Retour à La Paz : 

1 : Sajama-Patacamaya : 30 Bob/pers. Il n'y a qu'un collectivo qui part à 6h du matin sur la place centrale du village. On vous conseille d'y arriver à 5h30. En arrivant à cette heure, nous n'étions pas les premiers et nous avons vus un couple de Français rester devant le van qui était plein en arrivant à 5h50.
2 : Patacamaya-El Alto (La Paz) : 12 Bob/pers en collectivo
3 : El Alto-La Paz : collectivo : 2 Bob/pers

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi partager :)

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    mimic (mardi, 25 décembre 2018 14:01)

    pas tout à fait une autruche, mais un nandou ;)

  • #2

    Guillaume (lundi, 07 janvier 2019 10:39)

    Salut !
    Danser et boire pendant 3 jours, ils ont du savoir-vivre ces gens ;-)
    Magnifiques ces volcans et ce "parc" géothermique :-)

  • #3

    Bitume et cacahuètes (mercredi, 16 janvier 2019 00:31)

    Mimic : wo Mr l'encyclobipède! Je vois qu'être sur la banquise te rafraichi les idées!

    Guillaume : oui la fête pendant 3 jours ça plaisante pas mais les pas de danse sont ennuyeux je dirait : un pas sur la gauche, un pas sur la droite....hihi