· 

Mettez-vous à La "Paz"

On vous le dit d’entrée de jeu, on a adoré cette ville. Parce qu’elle est ultra vivante mais aussi parce qu’on a eu le temps d’explorer les différents quartiers et croyez nous, il y en a forcément un où vous vous sentiriez bien.

 

Située sur l'Altiplano à 3640 m d'altitude, elle s'est étendue sur les collines. 

 

La place principale est la place San Francisco. Vous risquez d'y passer car c'est un peu l'entrée au vieux quartier, et c'est aussi là que se déroulent les événements comme les manifestations ou les fêtes. 

Encore une fois, peu de photos du fait de la perte du tel de Jérôme

Le quartier moderne Sopocachi

 

On y est allé car on y passe pour se rendre au téléphérique jaune d’où nous pouvions nous rendre à des points de vue sur la ville. Rien à voir avec le centre historique. On retrouve des infrastructures similaires à "chez nous": coiffeurs à la mode, cabinets médicaux, d'avocats, restos branchés… C'est assez sympa de se retrouver là, si près du centre et pourtant si différent, le contraste est amusant.

Les points de vue depuis les hauteurs du téléphérique jaune : les vues sont belles et intéressantes. Encore une fois on voit bien comment est faite la ville. Par contre on n'a pas vraiment de panorama, la vue est toujours coupée par des bâtiments, mais c’était rigolo de devoir emprunter des escaliers entre les habitations pour accéder aux miradors. 

La Paz, Bolivie
La Paz, vue d'en haut

On a adoré la boulangerie qui se trouve au pied de ce mirador. N’hésitez pas à goûter ou re-goûter un "alfajol". Ceux-là sont pleins de crème pâtissière mais aucune crainte c’est frais et pas cher. On vous la recommande vivement.

 

Dans ce quartier il y a un petit parc qui offre une jolie vue sur la ville qui s'appelle "Plaza del Monticulo". On y a flâné en amoureux, comme c'est romantique !   


 

 

 

 

 

 

Nous sommes aussi passés par la plaza Avaroa où les gens viennent se détendre en rentrant du boulot pour terminer sereinement leur journée.

On a ensuite rejoint la place San Francisco à pied, ce qui nous a permis de longer la grande avenue (qui change de nom plusieurs fois mais qui s'appelle Mariscal Santa Cruz (devant la place San Francisco) et de constater que les rues commencent à s'animer à la tombée de la nuit.

L'église San Francisco
L'église San Francisco
Les cireurs de chaussures sont nombreux en Bolivie
Les cireurs de chaussures sont nombreux en Bolivie

  • Accès à la station téléphérique Sopocachi (ou Supu Kachi) : par le mini bus qui va à "Plaza Espana" depuis la place San Francisco. 2 Bob/pers. Trajet : environ 30 minutes. Descendre à la "Plaza Espana" et marcher jusqu'au téléphérique en remontant la rue Mendes Arcos. Prendre le téléphérique direction Qhana Pata : 6 Bob/pers.
  • La boulangerie : juste sous le téléphérique, dans la rue Cervantes. On ne se rappelle pas de son nom mais ne la manquez pas, 5 Bob la pâtisserie succulente.

El Alto

 

Comme son nom l'indique, ce quartier est dans les hauteurs de la ville et l'accès le plus rapide se fait par le téléphérique rouge. On y va pour admirer la vue mais aussi pour aller se perdre dans le gigantesque marché qui s'y trouve. On y vend de tout y compris de quoi manger. Vous pourrez goûter un plat typique, les choix ne manquent pas, et y boire un bon jus d'oranges pressées frais.

 

De là-haut, vous avez également le plus grand panorama de la ville.

 

 

Ça vous paraît brouillon ? Et encore, là, tous les stands sont fermés
Ça vous paraît brouillon ? Et encore, là, tous les stands sont fermés

 

Egalement, on souhaitait y voir un spectacle de Cholitas. 

 

"Cholitas ? Qu'est-ce que c'est ?  

 

La Cholita est une combattante de catch en habit traditionnel qu'elle porte spécialement pour cette occasion.

 

Du crêpage de chignons, franchement on était curieux de voir ça !! En réalité, durant le spectacle, on a très peu vu 2 Cholitas se battre entre elles, dommage. Elles se battent contre des hommes mais la mise en scène est sympa et drôle.

 

Si vous souhaitez vous aventurer dans le quartier El Alto en dehors du marché, restez prudent tout de même, ce n'est pas le quartier le plus sécurisé de la Paz.

La journée sans voiture

 

 

Tous les ans, le 1er dimanche de septembre, la circulation des véhicules motorisés est interdite durant une journée, y compris les bus. Et c'est ce jour là, justement, que l'on s'est rendu à la station du téléphérique rouge à pied, ce qui se fait bien en une vingtaine de minutes.

 

Nous n'étions pas au courant, on a donc été surpris de ne voir aucune voiture en sortant de notre hôtel, et nous avons grandement apprécié le silence ! haaaa que ça fait du bien de pouvoir s'imprégner de l'ambiance d'un quartier dans le calme. En plus un dimanche donc pas beaucoup d'activité. Une occasion en or de découvrir la Paz avec un autre regard !

 


  • Le marché d'El Alto  :  se tient le jeudi et le dimanche matin mais est prolongé dans l'après-midi.      Accès : se rendre à la station "Central Taypi Uta" dans la Avenida Manco Kapac, près du musée ferroviaire. Prix : 6 BOB/pers aller-retour. Durée : la montée dure 10 à 15 minutes. Cependant vous ferez peut-être la queue car il y a du monde. 
  • Les Cholitas : On cherchait les spectacles officiels avec les indications que donnent les guides où les flyers mais voilà, après avoir erré dans El Alto pendant 1h30, nous trouvons l'info comme quoi il n'y aurait pas de spectacle avant 1 mois et demi. C'est en revenant vers le marché que nous sommes tombés par hasard sur un spectacle organisé là, à l'extérieur. Coup de chance, même si ce n'est pas le spectacle officiel, on aura quand même un bon aperçu!
         "Cholitas Wrestling" : 50 bob/pers. N'hésitez pas à négocier, vous pourrez obtenir un meilleur prix !

Le vieux quartier et son marché aux sorcières (zona central)

Nous y avons dormi 2 nuits, dans une ruelle très calme appelée Jimenez. Vous y trouverez les fameuses boutiques aux sorcières qui vendent des objets pour les offrandes ou des cérémonies occultes ainsi que……  des embryons de lamas séchés! Il y a également des boutiques de plantes médicinales pour fabriquer de magiques décoctions afin de se soigner.


Non loin de là, vous vous trouvez également tout près des rues aux boutiques à souvenirs ! Il y en a partout et également dans la rue. Franchement, nous on évite au maximum ce genre d'achat pour des raisons de budget mais si comme nous, vous êtes en voyage au long cours, alors c'est ici qu'il faut faire la razzia ! Il y en a pour tous les goûts, et c'est vraiment pas cher ! Alors faites le plein de babioles colorées :=)

 

Dirigez-vous vers la place Marcelo Santa Cruz, et vous allez vous retrouver dans un bordel organisé de multiples boutiques placées par thème. Le quartier aux laines et tissus est un régal coloré pour les yeux. Mais vous avez aussi la rue des quincailleries, la rue des carreleurs et autres aménagements pour la maison, ou encore les rues aux stands de fringues. Il y a vraiment de quoi se perdre !

 


De l'autre côté du grand boulevard Perez Velasco, en face de l'église San Francisco, on a beaucoup aimé les galeries commerçantes dans les bâtiments des années 70. On peut deviner le luxe qu'il y a dû y avoir à une époque, comme si ici, il y avait eu une folie des grandeurs pour satisfaire les riches étrangers. La plaza Murillo quant à elle transmet un sentiment différent en fonction du côté duquel on se trouve, on s'y sent bien. 


Le mirador Kili Kili

S'il y a un point de vue sur une ville que l'on devait élire le plus grandiose, ce serait celui-là. Le panorama est juste énorme ! Nous y sommes allés en soirée pour voir le soleil se cacher derrière les collines. Là-haut, vous trouverez un plan indiquant les différents monts que l'on voit, et des panneaux explicatifs sur la présence des Incas ici et l'influence que cela a eu sur la création de la ville. Ne manquez pas ce mirador !

Le coiffeur

C'est ici que Jérôme a décidé (avec mon insistance :) d'aller se faire ratiboiser la caboche ! Oui là, c'était urgent! On va donc dans la rue des coiffeurs ! On entre dans plusieurs d'entre eux pour voir un peu les prix et Jérôme fait son choix. Une petite bicoque comme il y en a beaucoup, le monsieur nous a semblé sympa. Jérôme essaie de se faire comprendre au mieux mais à part dire qu'il veut la même chose en plus court, difficile de partir dans des explications avec notre niveau d'espagnol !

 

Jérôme stresse un peu en attendant son tour car même si les coiffeurs sont bons, les cheveux de Jérôme sont loin d'être ceux d'un bolivien.

 

Mais voilà, il faut y aller, plus le temps de réfléchir ! Le coiffeur désinfecte ses outils sur une flamme et c'est parti!

Avant
Avant
Après
Après

 

 

Finalement c'est un peu court mais la coupe est réussie ! Ça fait du bien !


 

Voilà pour la présentation de la ville, on sent qu'il y a encore beaucoup de choses à découvrir dans cette ville où l'on peut aussi bien croiser des paysans en tenue traditionnelle que des personnes plus modernes, habillées comme chez nous. Tous les quartiers donnent à être approfondis et on se dit qu'on resterait bien plus longtemps…

La vallée de la lune

 

 

C'est une activité à faire depuis la Paz où l'on peut se rendre en collectivo. A cet endroit, l'eau a tracé des formes sur la terre friable. Et cette dernière retient encore des rochers en hauteur, ce qui donne une ambiance très spéciale.

 

On se croirait sur une autre planète !


  • Accès au site : prendre le bus 43 place San Francisco et s'arrêter à la Valle de la Luna. 2,5 bob/pers. Durée du trajet : environ 45 minutes. Entrée au site : 15 BOB/pers. Temps de visite : 1h.
  • Il y a aussi une super activité à faire pour les plus téméraires, c'est la descente à vélo de la route de la mort. On n'a pas eu le temps de la faire mais cette route est mythique et malgré les victimes qu'elle a faites en auto, elle est maintenant fermée et ça ne risque rien en vélo !!!

La nourriture

Ayant été malade pendant 3 jours avant d'arriver à la Paz, on a un peu évité la bouffe de rue et on s'est même dirigé vers des restos plus "occidentaux" afin de se requinquer. On a trouvé une super adresse où nous sommes retournés 3  fois. "Le Berlusca" qui propose soit des pâtes, soit des burgers. Mais attention, c'est super bien cuisiné. En plus le vin est bon !

 

On a également prit un p'tit dèj pas donné dans un resto sympa "The Carrot Tree" avec une véranda en haut et sa petite vue sur la rue et le soleil pour nous chauffer de bon matin. Au menu, cocktail de fruits et pancake aux fruits et au chocolat. Miam ! Celui-là, on le déguste !

 

On a quand même testé, pour l'almuerzo, une petite cantine à 13 BOB. On voyait que les gens n'avaient pas l'habitude de voir des touristes ici mais nous n'avons ressenti aucune animosité et l'accueil était même plutôt sympa ! Haaa ! Nous on aime être parmi les locaux !!! Au menu : soupe, quinua, légumes et morceaux de viande ainsi qu'une boisson.

 

N'hésitez pas non plus à tester des empenadas, et des viennoiseries ou tartes dans les boulangeries. On a également testé le Api, une boisson chaude ou froide à base de maïs violet. Je vous rassure, rien à voir avec la chicha ! 

 

La Paz, c'est justement l'endroit où il faut tester les spécialités !!

  • Restaurant Berlusca : 826 calle Murillo. 2 plats, 2 desserts, 2 verres : 195 BOB
  • The Carrot tree : 809-852, rue Linares. Entrer dans la galerie puis prendre l'escalier à gauche. Petit déjeuner + cocktail de fruits : 85 BOB pour 2 personnes.
  • La salade de fruit au yaourt du marché Camacho : délicieuse, bien servie : 7 BOB
  • Ceviche : piquant et un peu particulier dans un resto on ne se rappelle plus le nom mais de toute façon, on ne l'aurait pas recommandé
  • Empenada + Api : 15 BOB 

Transports

Ici, on prend le bus et le mini bus ! Le plus pratique pour se rendre quelque part dans la ville est de se mettre face à l'église San Francisco. Normalement, où que vous alliez, votre bus passera par là !

 


 

 

Alors ? Ça vous donne envie de vous mettre à La "Paz" ?


  • Accès à la Paz depuis Copacabana : bus de la compagnie Manco Kapac. Prix : 20 BOB . Environ 5h. Attention ! : vous devrez descendre du bus pour traverser le lac en bateau pendant que le bus traversera lui aussi le lac sur un bac ! Conseils : ne laissez aucune affaire dans le bus, et ne perdez pas de vue votre bus car nous, on ne savait pas trop où le récupérer une fois de l'autre côté !
  • Hostal Jimenez : alors on ne comprend pas pourquoi certaines personnes recommandent cet hostal dans leur blog :
Le parquet est plein d'échardes, les matelas sont usés et pas propres, on n'a jamais autant galéré à faire tenir notre chargeur dans une prise. Alors bon, on a passé 2 nuits là-bas c'était pas l'horreur mais on ne le recommande pas. Prix de la nuit : 35 BOB/pers sans p'tit dèj et une micro cuisine pour faire le minimum.
  • Hostal BELMONT : on a exceptionnellement eu une suite ! 2 lits, un canap, une table basse, bref, on aura réussi à l'avoir pour 2 nuits au même prix que les autres chambres. 90 BOB/pers la nuit avec un p'tit dèj très bien mais pas de cuisine. Salle d'eau tout juste propre.

Quelques images bonus :

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi partager :)

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Guillaume (lundi, 07 janvier 2019 09:59)

    Salut les globe-trotteurs !
    Ça faisait plus d'un mois que je ne vous avais pas lu (charrette au boulot avant les vacances puis ensuite le marathon des fêtes) et je rattrape mon retard avec plaisir ;-)
    Chouette ville d'après votre récit et vos photos ! Content de voir que tout se passe toujours bien pour vous (si ce n'est votre épisode gastrique, assez inévitable quand on voyage longtemps).
    Prenez soin de vous ;-)
    Bonne année au passage !

    @Jérôme : et oui, en 1 an il faut aller chez le coiffeur ;-)

  • #2

    Bitume et cacahuètes (mercredi, 16 janvier 2019 00:59)

    J'ai serré les fesses pendant tout le temps qu'il me coupait les cheveux haha. Mais j'en ai eu pour mon argent! 2,5€, une fortune!