· 

Cochabamba, des saveurs à découvrir

Tout droits venus du village pittoresque de Sorata, nous changeons totalement de décor en débarquant au petit matin pour 2 jours dans la ville de Cochabamba.

 

Après avoir vadrouillé un peu pour trouver un hôtel de dépannage, on commence, détail qui aura son importance par la suite, par un changement de vêtement!  Eh oui, il fait une chaleur étouffante dans cette ville! On troque donc nos pantalons et nos pulls pour les t-shirts et shorts.

 

Première étape de la visite, la place d'armes qui nous a fait une très belle impression, c'est véritablement une des plus belles places qu'on ait pu visiter depuis notre départ. 

On parcourt ensuite les rues du centre historique pour découvrir quelques monuments éparpillés ça et là et s'arrêter sur quelques places coloniales agréables.

On profite de notre excursion pour se faire un petit plaisir et goûter par cette chaleur d'excellentes glaces, en particulier celle à la maracuya (fruit de la passion) n'est rien d'autre qu'une tuerie! Depuis, Nathalie devient hystérique dès qu'elle en voit.

 

La ville nous plaît mais on sent quand même une atmosphère un peu différente de ce qu'on a pu observer ailleurs en Bolivie, les locaux et les commerçants nous regardent avec insistance et plusieurs fois on nous a prévenu que les vols étaient fréquents ici. Nathalie est un peu méfiante mais moi ... un peu trop confiant.

 

On décide d'aller voir le marché de la ville. Un truc énorme, complètement bondé, les stands sont rangés plus ou moins par thèmes mais ça déborde de tous les côtés sur la chaussée, et une fois rentrés au cœur de la zone marchande, on peut s'y perdre aisément.  

 

Après 1h d'exploration des milliers d'étalages (ouai bon peut-être des centaines), on y prend notre almuerzo saucisse-légumes (après 2 mois de poulet patates, la saucisse, tu la savoures! ) et on repart complètement ragaillardis pour la suite de la visite. Enfin pas complètement puisqu'on se fera plaisir avec des minis-pizzas, des empanadas et des jus de fruit :-)

 

Et c'est au détour d'un carrefour où, bloqué par un bolivien qui ouvre la porte de son véhicule juste devant moi, une nana me rentre dedans en criant.

Ni une ni deux, je me retourne et vérifie mon sac à dos. Tout va bien, je le remets sur le dos et repars continuer la visite, les mains dans les poches...

 

"Putain, mais merde, j'ai plus mon tel! "

 

Eh oui, mon téléphone que je mets toujours dans ma poche a bel et bien disparu en même temps que la nana de tout à l'heure. J'aurai jamais dû le mettre dans ces poches de short, beaucoup trop larges! Et impossible de retrouver la voleuse parmi toute cette foule.

C'est donc franchement énervé contre moi même que nous rentrons direct à l'hôtel pour réaliser avec un wi-fi tout pourri les démarches qui s'imposent au lieu de continuer à visiter la ville. C'est ce qu'on appelle chez nous une soirée de merde...

 

Plus tard, après moult hésitations, on essaiera d'aller au commissariat le plus proche pour porter plainte, mais la vue du commissariat délabré, des policiers qui n'avaient vraiment pas l'air motivés et la réputation de corruption de la police bolivienne, on a rebroussé chemin. C’était un coup à devoir payer un supplément  pour s'être fait voler! 

 

 

Le lendemain, un peu blasés, on ira se remonter le moral avec un bon p'tit dej puis on ira voir la plus grande statue du Christ au monde (Eh oui celui de Rio est plus haut perché et plus connu, mais plus petit!).

On est dimanche donc on fera plus d'une heure de queue au téléphérique qui nous emmène la haut. La statue surplombe la ville et la hauteur de la colline nous permet de profiter d'une vue panoramique sur Cochabamba et ses environs, on vous laisse vous faire une idée via les photos.

Hauteur totale avec le piédestal : 40,44 m
Hauteur totale avec le piédestal : 40,44 m

On vraiment aimé cette ville avec des rues commerçantes sympas, des jardins agréables et un marché de folie.

Dommage qu'on reparte avec un petit goût amer qui s'estompera sûrement avec le temps, ça fait partie des aléas quand on voyage au long court !

Quelques photos bonus :

  • Accès  : La Paz - Cochabamba : depuis le quartier El Alto , il y a une rue dédiée aux agences de bus ou l'on achète nos billets et d'où l'on prend directement le bus . Avec le nombre d'agences et de bus, je vous laisse imaginer le bordel et ça dure toute la nuit.
        Bus de nuit de la compagnie trans Copacabana : 80 Bobs/pers, 7h15 de trajet.
  • Hôtel Residential EMY : 100 Bobs/nuit pour une chambre matrimoniale salle de bain commune, pas de p'tit dèj , wi fi pourri.

        Il n'y a pas beaucoup d'auberges c'est difficile de trouver des hostals pas cher car souvent complets.

  • Repas au marché : 10 Bobs/pers
  • Glace maracuya (fruit de la passion): chez Dumbo : paseo del Prado, juste en face de la plaza Colon. 16 Bobs la glace 2 boules (une tuerie)
  • Repas chez Dumbo : 102 Bobs pour 2, pas terrible. Nathalie à été malade à cause de la salade mal essorée. 
  • P'tit dèj chez Dumbo : 52 Bobs. Les gâteaux sont très bons. 
  • Téléphérique pour le Mont San Pedro pour aller voir Le Christ de la Concordia : 13 Bobs/pers A/R. Il est possible de monter et descendre à pied par les marches mais c'est raide.

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi partager :)

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Aurélie (mardi, 15 janvier 2019 08:46)

    Glace à la passion...tu le sauras Nath maintenant : c’est THE BEST!!!
    Magnifiques photos comme d’habitude �

  • #2

    Nico - Travelando (mardi, 15 janvier 2019 12:49)

    C'est vrai que la place d'armes y est très jolie mais on n'avait rien trouvé de particulier sinon à cette ville immense et chaotique je trouve. On en a bien profité pour bouffer (comme vous d'ailleurs!) par contre :-D
    Désolé pour votre téléphone, c'est énervant.
    Un mot sur la statue du Christ, on a lu et on nous a dit (des locaux) que c'était dangereux d'y monter à pied car les voleurs y sont nombreux (et armés), donc à éviter.

  • #3

    Bitume et Cacahuètes (mercredi, 16 janvier 2019 00:21)

    Salut Nico! Effectivement la ville n'a rien de particulier à part ses belles places.
    Pour le Christ, on avait une bonne visibilité sur les escaliers et ça ne semblait pas dangereux, d'ailleurs des touristes et locaux descendaient tranquillement, mais on nous avait dit la même chose. De toute façon y'a trop d'escaliers pour monter à pied ;)