· 

Le Fitz Roy, un trésor du parc national Los Glaciares

Nous voici à El Chalten. Dans ce village aux larges rues, il y a juste assez de restos et de bars pour les touristes, des auberges de jeunesses et des hôtels, des petits supermarchés et des laveries, bref, tout ce qu’il faut pour le vacancier venu randonner.

 

Chose atypique, sur les terrains on a repéré une multitude de caravanes, mobil'home, vans, containers de camions transformés en habitation. Il y avait même un petit bateau en guise de maisonnette!

 


Vous l’avez compris, ce village existe car il donne accès au fameux Fitz Roy et à de nombreuses randonnées dans le parc national Los Glaciares.

 

On y a donc posé nos sacs afin d’aller se prendre des claques visuelles à l'occasion d’un trek de 2 jours.

 

Mais pour nous mettre en appétit, comme nous sommes arrivés à  midi, nous avons tout l'aprèm pour grimper sur le mirador de "Los Condores".

 

Il porte bien son nom celui-là, on aura enfin l’occasion de photographier des condors! C'est pas trop tôt! Il y a même un tatou qui est venu nous dire bonjour pendant la montée!

 


Image Google
Image Google
Image Google
Image Google

 

Ici vit également le Huemul, une sorte de cerf et le puma mais nous n'en avons pas vu durant notre séjour. 


 

La vue depuis le mirador Alquilas est magnifique également et nous faisons gentiment connaissance avec le Fitz Roy! 

Saviez-vous que le Fitz Roy est situé en même temps dans le parc national "Los Glaciares" en Argentine et dans le région de Magallanes et de l'Antarctique Chilien au Chili ?

 

Au pied du sentier se trouve la maison des gardes forestiers dans laquelle un petit musée vous présente la faune et la flore ainsi que l'histoire du Fitz Roy.  

  

 

Trek de 2  jours au pied du Fitz Roy

Il est possible de faire une boucle passant par le cerro Fitz Roy et sa "Laguna de los tres", ainsi que par le cerro Torre et sa lagune.

 

Nous voulions la faire en 3 jours pour être peinards mais la météo n’étant pas au beau fixe pour tout le trek, on est un peu obligés de le faire en 2 jours. Ce qui fait qu’au lieu de faire 15 kilomètres par jour, on en fera 23 par jours. 

 

Voici un plan des randos : 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Je précise qu’on vient de faire 2 treks de 2 jours chacun sur les refuge Frey et San Martin. On n'a pas pris le temps de reposer nos jambes à ce moment là mais on est des warriors! On pourrait monter aux lagunes sur des journées séparées me direz-vous, mais le temps de marche est le même en trek alors....

Jour 1

Fitz Roy et glacier Piedras Blancas

Toute la randonnée est magnifique, les arbres sont majestueux, le tapis d’herbes séchées illumine le tableau avec son jaune ocre, on traverse des rivières et on aura droit à une vue splendide sur le Fitz Roy tout au long de la randonnée. Il y aura même encore 3 condors qui nous survoleront! Il fait plutôt beau, c'est positif pour nous. 

 

10 kms plus tard, on arrive au campement et on monte la tente pour s’alléger avant de rejoindre les 2 attractions de la journée c’est-à-dire le glacier Piedras Blancas et la lagune de Los Tres.

 

Puis on déguste nos somptueux sandwichs jambon fromage et tomate pour reprendre des forces, et les petits oiseaux nous tournent autour pour récupérer leur festin du jour. Je dégaine l’appareil photo et comme je vois qu’ils n’ont pas trop peur, je tente (pour la centième fois dans ma vie) de tendre une miette bien posée au milieu de ma main au petit oiseau jaune qui me fait de l’oeil! Quelle fille n'a jamais fait ça? Et bien devinez quoi, le petit oiseau est venu manger dans ma main. A plusieurs reprises! Je me suis sentie l’amie des animaux, telle une cendrillon sur son balcon… oups je m’égare un peu. 

 

Plus sérieusement, voilà à quoi ressemble ce début de journée :

Le Fitz Roy en fond, on en prend plein les yeux à chaque seconde de la rando !
Le Fitz Roy en fond, on en prend plein les yeux à chaque seconde de la rando !
Jérôme s'est amusé avec les effets de l'appareil photo !
Jérôme s'est amusé avec les effets de l'appareil photo !

Oui donc, on décide de faire le glacier en premier afin de terminer la journée en apothéose.

 

Au bout de 40 minutes, on arrive enfin au point d’observation du glacier Piedras Blancas. Impressionnant même si on est un peu loin. On peut le différencier de la neige car il est légèrement bleu. Sublime!

 

Le glacier Piedras Blancas perché au dessus d'une lagune, Fitz Roy

Quand on regarde la photo, on se dit qu'on peut s'en approcher de ce glacier ! Et donc, bien sûr, on a essayé en traversant la rivière mais on a été confronté à une avalanche de rochers immenses ayant formés des trous béants et on a dû rebrousser chemin parce-que ça devenait trop dangereux. Cela dit, le fait d'essayer de l'atteindre était déjà une aventure en soi car on a dû longer la rivière, ce qui n'était pas évident sans se mouiller les pieds. Et on a vu d'énormes fossiles !

On retourne vers le campement pour entamer cette fois ci l’ascension jusqu'à la lagune de "Los Tres", nichée au pied du Fitz Roy. 

 

Petit hic durant l’ascension qui, au passage, est hyper raide, le temps se dégrade. Nos mines se font tristes mais on monte plutôt rapidement bien que les muscles de nos mollets soient plus durs que de la pierre et se crispent parfois. 

 

40 minutes plus tard, 1 kilomètre et 470 mètres plus haut, nous y voilà!! La lagune de "Los Tres" est recouverte de neige et les énormes pics du Fitz Roy sont dans les nuages depuis leur base. On dirait qu’ils ont disparu, pire ! Qu’ils n’ont jamais existé. 

 

On est super déçu mais on se ressaisit pour profiter de ce spectacle blanc qui nous est offert.

Panorama de la lagune de "Los Tres" au pied des tours du Fitz Roy qui elles sont cachées par les nuages
Normalement, derrière la lagune, on voit les tours se dresser...
Vue de l'autre côté, pas mal non plus !
Vue de l'autre côté, pas mal non plus !

Heureusement, Stella (rencontrée à Bariloche) et qui visite également El Chalten, est là elle aussi, et nous dit qu’il faut descendre et monter sur la petite colline à gauche. Un spectacle "muy lindo" nous attend.

Malgré le vent et les petits flocons de neige qui tombent depuis 5 minutes, on fonce bien sûr. 

Et effectivement, une autre lagune est cachée là, son bleu profond si beau qui contraste avec le gris blanc de la montagne est saisissant. On s’assoit à l’abri du vent pour profiter et prendre quelques photos.

Lagune bleue turquoise dans les montagnes enneigées, Fitz Roy, El Chalten
Quand je pense qu'on a failli rater ça !

Il fait froid, il est temps de redescendre. Pile au moment où l’on part, la grêle se met à tomber et le vent redouble de force. Aïe! Ça fait mal les minis grêlons qui fouettent le visage !

 

 

On redescend au campement tant bien que mal, les genoux en compote avec l’accumulation de marche ces derniers jours, on se dépêche de manger nos sandwichs afin de se caler dans les duvets le plus vite possible car il commence vraiment à faire froid. Bah oui on est quand même pas loin de la neige et d’un glacier. 

Jour 2

Laguna Torre

Le chemin qui rejoint la Laguna Torre passe à côté de 2 lagunes aux reflets verts. Superbe. Jérôme joue même les photographes de l’extrême pour choper "The" photo.

Puis on traverse la forêt ainsi que des plaines magnifiques aux herbes ocrées et aux arbustes violacés sur leur cime. Des couleurs qu’on n’a pas l’habitude de voir !

Quand on arrive à la Lagune, c'est encore une super vue qui nous accueille, sur un glacier et des morceaux de glace qui se sont détachés pour aller courir sur l’eau de la lagune. On marchera sur une crête le long de cette lagune afin de profiter de toutes les vues possible de ce décor.

On se pose un peu au bord de l’eau pour méditer sur ce paysage de rêve.

 

Sur le chemin du retour, on se retourne plusieurs fois pour dire au revoir au Fitz Roy, qui aujourd'hui est très ensoleillé.

 

Ce trek était juste trop beau, on a eu pas mal de premières fois depuis qu’on est à el Chalten et on est ravi. 

 

L’endroit est très fréquenté car ce sont des paysages fantastiques pour peu d'efforts je pense notamment à la faible altitude. 

 

A El Chalten, on se rapproche lentement mais sûrement des grands glaciers de Patagonie, une mise en bouche pour notre prochaine étape, El Calafate et le glacier Perito Moreno.


  • Accès El Chalten depuis San Carlos de Bariloche : bus de la compagnie Taqsa Marga, 2680 ARS/pers en semi cama, trajet de 23H.
  • Hostal KAIKEN : 250 ARS/pers/nuit. Pas de petit dèj. Situé en hauteur de la ville face au chemin qui mène à la laguna Torre. Petite maison où l’on est tranquille, tout est très propre, l'accueil sympa. Wifi correct.
  • L’accès au parc National Los Glaciares à El Chalten est gratuit ainsi que les campements.
  • Les restos sont un peu chers mais on a goûté un plat argentin appelé le "locro" : ragoût de viande de porc avec de la crème de citrouille, flageolets, pommes de terres et condiments. Pas extraordinaire mais typique !

Pour les petits budgets, il y a toujours la cuisine à dispo! En revanche, dans les mini markets, il y a juste ce qu'il faut mais pas plus et c'est un peu cher aussi. Il y a également 2 campings dans le village, ce qui est plutôt pas mal pour profiter de la douche et des toilettes.

  • Vous pouvez retirer de l'argent au niveau de la gare routière : ATM Banco Santa Cruz (avec frais).
  • Dans la maison des gardes fôrestiers, vous trouverez toutes les infos pratiques pour vos randos (météo, état des sentiers...) 

Ne nous voilons pas la face, on sait que vous avez adoré cet article alors partagez-le ! Et lâchez vous dans les commentaires, ça nous fera vraiment très plaisir !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Guillaume (mardi, 23 avril 2019 22:17)

    Salut les hard trekers !! Content de vous lire, j'espère que tout va bien pour vous ?!
    Superbes randonnées dans ce coin, c'est tellement beau la Patagonie :-) Dommage pour les aléas de la météo mais ça fait partie de l'aventure n'est-ce pas ?!
    À bientôt

  • #2

    Bitume et cacahètes (mercredi, 24 avril 2019 08:42)

    Salut Guillaume! Ouai la météo c'est notre petit défi de tous les jours! En plus, elle ne nous empêche jamais de faire ce qu'on a envie finalement! On adore la Patagonie !! Contents que tu nous lises toujours aussi fidèlement! A bientôt !