· 

Australie méridionale

Jérôme devant un monument indiquant l'entrée dans la région d'Australie méridionale

 

Cette région nous réserve de belles surprises puisque nous passerons du désert à l'océan indien, plus précisément ce que l'on appelle la grande baie australienne. 

 

Mais commençons par le commencement ! 

 

Au milieu de nulle part, sur la grande et unique route principale qui relie Alice Springs à Adélaïde, se trouve une petite ville au climat très hostile nommée Coober Peddy.

 

Mais alors pourquoi des personnes (colons) sont venues s'installer sur ces plaines désertiques où l'air est parfois carrément irrespirable? Découvrons-le en s'y arrêtant pardi!

COOBER PEDY

En s'approchant de la ville, on commence à voir des tas de sable et de pierre au loin ainsi que des machines d'extraction. Et ce sur plusieurs kilomètres. Déjà, on comprend que ce qu'ils extraient doit valoir un peu d'argent sinon, à quoi bon?

 

Et bien ce n'est autre qu'une pierre précieuse assez rare aux couleurs arc-en-ciel qui s'appelle l'opale!

 

Bon en vrai, on savait déjà qu'on arrivait dans la capitale de l'opale mais c'était pour vous offrir un peu de supsense! On est pas des sauvages quand même, on pense à vous!

 

Cliquez sur l'image pour agrandir ;)

 

C'est donc entre les champs de mine, les anciennes maisons sous terre et les épaves de grosses machines servant à creuser le sol (oui je sais ça s'appelle des foreuses) que nous passerons 2 jours supers excitants.

 

Ici on est tout de suite plongés dans le vif du sujet puisqu'à l'office du tourisme, une petite expo nous apprend que la découverte de l’opale a eu lieu en 1915 par une équipe sur le point de repartir bredouille, voire mourir de soif. Mais au dernier moment, lorsqu'ils avaient enfin trouvé une rivière pour s'abreuver et faire le plein pour le voyage de retour, le fils du chef de l'expédition trouve une pierre qui brille ! Puis s'en suit la découverte d'une mine et le commerce de l'opale.

 

Depuis qu’on a foulé le sol Australien, on voit bien qu’on roule sur des rochers vieux de millions d'années, érodés de toutes parts et de manières différentes, mais à Coober Pedy, on est au summum de ce qui peut être érodé. Le soleil brûle tout et les vents bouillants sont horribles à supporter. C’est fascinant de se dire que des hommes et des femmes sont venus là, une pioche à la main, creuser au milieu de nulle part faisant appel à la chance pour trouver ce joyaux d’opale !

 

On s'est trouvé un spot discret pour poser le van, c’est-à-dire en plein milieu du seul mirador de la ville. 

"Bah quoi? On a tenté et on a gagné!

 

Coucher de soleil sur Coober Pedy
Coucher de soleil sur Coober Pedy
Vue sur la ville, carcasses de voitures et une ancienne mine transformée en musée
Une vue sur la ville
Pause naturelle
Pause naturelle
Une autre vue sur la ville
Une autre vue sur la ville
Notre van garé bien discrètement pour la nuit
Notre van garé bien discrètement pour la nuit

La mine Umoona et le musée Opal Cave

On commence par visiter une ancienne mine et son musée pour connaître tous les aspects de la vie d’un mineur et de son travail. C’est un vieux Mr que l'on voit arriver, propriétaire de la mine. Il nous reçoit, fier de nous montrer le premier trou qu’il a creusé à la main pour créer sa mine à l’époque. Il y a trouvé un gros bloc d'opale qui a fait son bonheur et grâce auquel il peut profiter d'une retraite heureuse, ainsi qu'avec les revenus qu'il récolte grâce à la transformation de sa mine en musée.    

   

Les galeries
Les galeries
Couches d'opale dans la roche
Couches d'opale dans la roche

Comme je le disais plus haut, cette partie de la planète à dévoilé certains secrets à force d’être érodée. 

 

La formation de l’opale est due en premier lieu à la présence de silice dans le sol, puis à une succession d’événements. Résumé :

 

Retrait de la mer -> séchage du sol et transformation du sable en roche -> arrivée de grandes pluies formant d’énormes rivières d'eau douce -> infiltration de l'eau chargées d'ions et d'éléments dans le sol par les failles et autres pores -> les gouttes au contact de l'argile forment la silice qui tombe doucement dans les cavités du sol - sécheresse des rivières -> évaporation de l'eau dans les cavités -> érosion de la surface

 

Voilà ce qui s’est produit sur plusieurs millions d’années. Fascinant non? Bon là je vous ai donné une version simple mais en vrai, il est question d’hydrolyse et de réaction chimique mais bon, je ne comprends pas tout moi–même.

 

Pour finir, la silice est restée coincée dans les cavités, c'est l’opale.

 

 

Également, en creusant des mines, on a retrouvé des fossiles d’animaux marins, mammifères, éponges et autres coquillages, datant de l’époque des dinosaures! #megafaune

 

Dans cette partie du monde, tout n’est que désolation, les paysages parlent d’eux même, mais comme partout, certaines espèces d’animaux sont adaptées à la survie comme les kangourous, les reptiles, quelques petits rats écureuils des roches, les dingos et des oiseaux et les hommes bien sûr qui ont réussi à apporter de l'eau pour les habitants et les touristes grâce à l’évolution des technologies.

 

Au musée Opal Cave, en demandant gentiment, on eu droit à quelques infos (en français) sur la texture et comment se taille l’opale, comment la vendre en tant que minier, pourquoi les prix varient etc… bref de quoi nous donner envie de nous lancer! Il paraît que ça vaut le coup.

 

D’ailleurs, si vous voulez tenter votre chance, il suffit d’aller acheter une licence de droit de creuser une mine. Choisissez 50 ou 100 m2 pour 3 mois, puis pour 1 an renouvelable chaque année! Attention, n’oubliez pas de renouveler sinon vous perdez tout! Vous n’aurez plus le droit de récupérer votre mine, elle sera attribuée à quelqu’un d’autre! Bon en réalité, ce n'est pas aussi simple, il faut "conna¨ître" pour qu'on vous vende ce droit.

 

 

On n'a pas pris beaucoup de photos donc en voici 2 trouvées sur google pour que vous puissiez apprécier la beauté de cette pierre !

 


Le parc Breakaways

Ce parc naturel est tout simplement hallucinant ! On entre sur une piste facilement praticable avec le van bien qu'il faille tout de même rouler à 30 kms, et tout autour, pour l'instant on ne voit rien de spécial.

 

Soudain, le sol se met à briller. On voit des paillettes partout sur le sol qui scintillent avec le soleil. Du coup on s'arrête pour aller voir de quoi est composé le sol. Et là, je voit que le sol est recouvert d'une sorte de gypse. C'est tout simplement magnifique. J'apprendrais plus tard que cette partie du parc aux pierres cristallisées porte le nom de "plaine de lune".

 

Et le sol est archi sec
Et le sol est archi sec
Le sol scintille mais ça ne se voit pas sur la photo
Le sol scintille mais ça ne se voit pas sur la photo

Puis on commence à voir des monticules de terre dont le sommet est en fait l'ancien niveau du sol. Du coup, on peut aussi observer de quoi était composé cette couche du sol disparue.

 


On s'arrête à différents points de vue, pas de doute ici, on est sur Mars (ou une autre planète de votre choix 😊).

Tout n'est que désolation, on a du mal à s'imaginer une quelconque présence d'eau dans les environs. Et pourtant, même s'il n'y a aucune trace visible de la mer, on peut cependant voir le lit d'une énorme rivière dont il ne reste que quelques bout des rives et des arbustes poussent par ci par là, ou le sol doit être un peu plus humide.

On voit ce que peut devenir la terre si il fait trop chaud et qu’il n’y a plus d’eau! Flippant.

 

Bref, ce décor est juste irréel et on en prend plein les yeux. Il paraît que dans le coin, certains films futuristes ont été tournés comme Mad Max par exemple.

 


On a voulu profiter du coucher de soleil et on s’est donc trouvé un bon spot. Mais au bout d’une heure d’attente (on était en avance) devinez quoi? De gros nuages sont venus se fourrer devant le soleil. Nan mais je rêve, on a vraiment pas de bol avec les couchers de soleil des fois !

 

Mais on a quand même pris de belles photos du coin. Ce parc est l'un de nos meilleurs souvenirs de l'Australie qui évoque, si on a de l'imagination, un voyage dans le temps et l'espace !

 

Les églises underground

Suite à la fin de l’activité d’une mine, en général  les propriétaires la recyclaient car sous terre, il fait beaucoup plus frais, c'est un moyen naturel d'échapper à la chaleur écrasante. Il y a donc eu des magasins, des habitations et un post de télégraphe sous terre. Il y a également 3 églises ! Nous sommes entrés dans l'une d'elles. Au même titre qu'une habitation qu'on a pu visiter au musée, les murs sont recouverts d'un vernis épais pour stabiliser les parois.

 

église sous terraine avec plafond bas. c'est en fait une galerie avec un petit autel et des chaises en rang. Il y a l’électricité pour l'éclairage

Les boutiques d'opale

Les musées possèdent des boutiques mais il y en a également pas mal dans la rue principale. C'est parfait pour trouver le souvenir idéal de cet endroit pas comme les autres, mais c'est également intéressant d'y entrer même si vous n'achetez rien car en discutant avec les vendeurs, vous pourrez glaner quelques infos supplémentaires sur différentes étapes de l'exploitation de cette matière si fascinante qu'est l'opale. Bon bah Nath qui est sous le charme de cette pierre précieuse s'est fait plaisir avec un bijou #halesfemmes

The dog fence

Une barrière de plus de 5300 kms et d'environ 2 mètres de haut traverse 3 états afin de séparer le nord du sud.

 

Savez-vous pourquoi?

 

Et bien pour séparer les dingos principalement présents sur la partie nord du pays, des troupeaux de moutons de la partie sud. Les troupeaux sont ainsi protégés. C'est fou non?

 

On peut l'observer de près dans le parc Breakaways.

 


Noodling

Il y a un endroit en ville où l'on peut chercher soi même de l’opale, près d’une ancienne mine. Dans les tas de débris qu'ils ont extraits du sol et qu'ils ont déjà passé eu peigne fin, paraît-il qu'il resterait quelques morceaux d'opale passés au travers du filet (ou du tamis comme vous voulez). Mais attention, on a le droit de chercher uniquement à la main et à la surface. Et c'est plein d'espoir qu'on est parti à la conquête d'un trésor sous le soleil brûlant ! 

 

Bon bah au bout d'une heure, les mains en sang, la peau brûlée, le dos cassé, et la bouche pleine de poussière, on décide d'abandonner notre quête. Bon ok, j’exagère un peu le tableau mais vous y avez cru hein!

 

 

♥♥♥

 

On a adoré ce coin en plein milieu du désert !  Fascinant par son histoire géologique et par la présence d’opale, ainsi que part son décor venu tout droit d'une autre planète. On croyait qu'on s’ennuierait un peu dans le désert mais ce n'est absolument pas le cas. Depuis qu'on y est, il y a toujours de quoi nous émerveiller !

 

♥♥♥

 

Mais Coober Pedy, c'est aussi ça :

  

Un vaisseau pour un tournage de film
Un vaisseau pour un tournage de film
On est pas tout seuls
On est pas tout seuls
Ancienne machine à creuser des galeries
Ancienne machine à creuser des galeries
Un bus transformé en machine de tri pour l'opale
Un bus transformé en machine de tri pour l'opale
Ancienne machine d'excavation
Ancienne machine d'excavation
Notre van en plein milieu du parc Breakaway
Notre van en plein milieu du parc Breakaway
Monument commémoratif
Monument commémoratif

 

○ On vous conseille de commencer par la visite de l'office de tourisme de Coober Pedy

 

○ Le parc Breakaway se traverse en voiture où l’on fait quelques arrêts à des points de vue. L'entrée se paye à l'office du tourisme de Coober Pedy mais il n’y a pas de poste de contrôle à l’entrée ou à la sortie du parc. L'idéal est d'y aller en fin de journée pour de meilleures couleurs et le coucher de soleil

 

○ A la station service, vous pouvez prendre une douche et aller aux toilettes, elles sont propres. Il y a également des toilettes à l'office du tourisme

 

○ En ce qui concerne les spots pour passer la nuit, faites tout de même attention à la fréquentation du lieu

 

  

Retrouvez les détails logistiques et nos dépenses par étape dans notre Tableau récap' ci-dessous.

    

♥♥♥

Tableau récap' rien que pour vous !

                   *caravan park = camping spécial caravane et van

Comme d'habitude, si l'article vous a plus, partagez-le ! Et si vous aussi, vous voulez votre propre mine d'opale, envoyez un commentaire, je vous dirais comment faire ! haha!

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Maman Chapelle (mardi, 09 juillet 2019 15:51)

    Trop Génial!!
    Beaux paysages�!!

  • #2

    Flo (mardi, 09 juillet 2019 23:06)

    Coucou,
    Top. L'Australie a dû vous laisser de beaux souvenirs.
    J'espère que vous allez bien. De retour sur notre contré ?! Je suis perdue ?
    Désolé je ne vous ai pas répondu souvent mais on pensait bien à vous.
    Merci pour votre carte postale.
    Bon courage pour le retour, gardez des étoiles dans les yeux. À plus. Biz