· 

Paris, au fil de mes balades

Paris nous dévoile ses secrets, Paris murmure, Paris s'écoute, Paris se sent, Paris et ses trésors. J'aurais pu donner pleins de titres à cet article. Paris est là, nue, en vitrine historique et à la fois moderne, à la vue de tous, et qui cache à peine ses mystères. Les différents quartiers n'ont pas perdu de leurs origines et on peut encore s'imprégner des ambiances qui en résultent. Il suffit d'observer, de lever les yeux pour comprendre que l'on est pas dans une ville comme les autres. Elle a tant à raconter...

La visite de Paris a été tout à fait particulière pour moi puisque j'ai eu la chance d'habiter tout près. J'y ai exploré certains recoins en prenant mon temps mais surtout, j'ai appris à la connaître tout simplement.

 

Avant pour moi, Paris rimait avec pollution, stress et masse de touristes, aujourd'hui, elle rime avec mystère, beauté et richesse historique. L'histoire de Paris, c'est aussi l'histoire de France et allez savoir pourquoi, je m'y suis intéressée de près.

 

Il y vraiment de superbes balades à faire, que ce soit en suivant un trajet bien précis, en se perdant au hasard dans les rues, ou avec un guide, les options ne manquent pas. Il suffit de glaner quelques infos sur internet et déjà, vous allez tomber sur des choses que vous avez envie de voir, peut-être un monument, un spectacle ou un musée. De là, quand vous prenez un plan, vous vous rendez compte que rien n'est jamais si loin à Paris. On passe d'un arrondissement à l'autre sans s'en rendre compte et on constate qu'on peut aller par-ci, ou par là, ou encore de ce côté. On ne s'arrête jamais car il y a toujours une curiosité quelque part...

Le quartier de Montorgueil (2ème arrondissement) 

 

Se promener dans le quartier de Montorgueil, c'est plonger dans l'histoire des Halles, célèbre marché qui a nourri Paris pendant des siècles. Cette zone sans cesse ponctuée par les vas et viens de commerçants  en tous genres  a transformé le quartier de façon moderne et une ambiance particulière y régnait.

 

  • Commencez votre découverte du quartier par le nouveau parc Nelson Mandela derrière les Halles, et l'église Saint Eustache qui fut témoin de grandes scènes historiques comme le mariage de Louis XIV, le baptême de Molière ou encore les obsèques de Jean de La Fontaine. 

 

Les halles, Paris
  • Prenez d'abord au sud est pour trouver la place Joachim du Bellay, où se trouvait jadis le cimetière des innocents. Tous les ossements qui s'y trouvaient ont été transférés dans des carrières souterraines qui forment aujourd'hui les fameuses catacombes de Paris. Subsiste la fontaine qui se trouvait en son centre. Non loin de là, les rues ont des noms de métiers, comme la rue de la ferronnerie qui fût le théâtre de l'assassinat d'Henri IV en 1610. N'hésitez pas à vous perdre dans les petites rues de ce côté.

 

  • Au XVIII ème siècle, il y avait aussi des maisons closes dans le coin. La Comtesse du Barry y exerçait avant de devenir la maîtresse du roi Louis XV.

 

  • Dans ce quartier, vous croiserez aussi différentes places nommées à l'époque "cours des miracles". 

  " Savez-vous pourquoi ce nom ?

 

 

Et bien il se trouve que ces places étaient des lieux où se regroupaient un grand nombre de malfrats,            prostituées, infirmes et mendiants. Lorsque les policiers faisaient irruption pour un contrôle, les                      estropiés  retrouvaient tout à coup leurs capacités physiques comme par miracle et prenaient leurs                jambes à leur cou ! La plus importante de ces places s'appelle aujourd'hui place du Caire.

 

 

  • Rejoignez la rue Montorgueil. Vous y trouverez la pâtisserie Stohrer (fondée en 1730), la plus vieille de  Paris ! Sa spécialité ? Le puits d'amour ! Je ne pouvais pas juste le regarder celui-là !

  

Montorgueil, Paris
Puits de pâte feuilletée, fourré à la crème pâtissière et recouvert d'une fine couche de caramel croquant

 

Dans cette rue, on trouve aussi pas mal de vieilles enseignes toutes plus belles les unes que les autres ! 

 

 

Au bout de la rue Montorgueil, vous pouvez traverser le bd Réaumur, vous y verrez un grand mur végétal, c'est beau, c'est frais et c'est gratuit ! Ici, continuez le long de la rue d'Aboukir et vous tomberez sur la place du Caire. Vous pouvez même emprunter le passage du Caire, surplombé d'une façade de style égyptien. Si vous aimez les passages, alors continuez sur le passage du Ponceau, il vous mènera sur un charmant square sur le bd Sébastopol.

 

  • Durée : 1h à 1h30 en prenant son temps
  • Distance : 2 km, 3 km si vous allez à Beaubourg
  • Possibilité de continuer cette découverte en redescendant le bd Sébastopol. On y trouve encore des passages dont le fameux passage du grand cerf. On peut ensuite rejoindre la place George Pompidou (Beaubourg) et admirer la Fontaine Stravinski en sirotant un verre sur l'une des nombreuses terrasses aux alentours.

Insolite 

Une partie du quartier Montorgueil est aussi une ancienne décharge de déchets parisiens. Paraît-il qu'à cause de ça, il y fait 1 à 2 degrés de plus qu'ailleurs...

 

Je n'ai pas eu l'occasion de le faire mais ça me tente bien, j'ai nommé les bars à ambiance prohibition ! Il faut passer par une fausse librairie ou autre commerce, et entrer dans l'arrière salle pour découvrir la vraie nature du lieux ! Ambiance mafiosi assurée ! 

  • Dans le quartier vous avez "L'acte 3" à la déco vintage : 94, rue Quincampoix.
  • Non loin de là, le plus connu est le "Candelaria", petit resto mexicain mais pas que... : 52 rue de Saintonge.


 

De la Villette au canal St Martin (19ème et 10ème)

 

Une balade au soleil, des plus agréables, que du bonheur ! C'est un entremêlement de nature et de constructions métalliques, de calme et d'ambiance festive, où l'art s'exprime avec enthousiasme ! Des graffeurs ont coloré les murs, et vous croiserez plusieurs  "péniches théâtre" qui donnent des spectacles presque tous les soirs.

 

On y voit des couleurs, des gens heureux de jouer à la pétanque et au palet, des promeneurs souriants, profitant de la fraîcheur de l'eau et des cyclistes qui roulent sur les quais aménagés. Une parenthèse temporelle entre relaxation et attente inavouable de l'heure de l'apéro. 

 

Un p'tit coup d’œil ?

 

"Vous avez envie de voir tout ça de plus près ?

 

  • Il vous suffit de vous rendre à la Villette. Une fois là-bas,  promenez vous dans le parc, vous croiserez la géode, l'argonaute (vrai sous-marin exposé et que l'on peut visiter avec le billet d'entrée pour la cité des sciences), des cafés et même une librairie. Ensuite il ne vous reste qu'à longer les quais et flâner. Très relaxant !

 

  • Juste avant de rejoindre la canal Saint Martin, n'hésitez pas à entrer dans la Rotonde Ledoux (nom de son architecte), en avançant un peu, vous pourrez admirer son intérieur et la déco super sympa du resto qui s'y trouve. Juste derrière, un pont métallique permet au métro de passer. J'ai adoré le contraste !

 

Alors je vous mets un petit plan de l'itinéraire de cette rando :


  • Durée : 2h30
  • Distance : 4 km
  • Il y a des toilettes dans les sous-sols de la rotonde : accès gratuit
  • Si vous êtes supers motivés, continuez la randonnée en empruntant le Bd Secrétan qui mène directement au parc des Buttes Chaumont. Il fait parti des parcs les plus grands de Paris mais attention, il y a pas mal de dénivelé aussi. Le but ayant été à sa construction, de reproduire des grottes, des cascades, et des montagnes. Il possède également un lac et même une petite île avec un belvédère d'où l'on a une très belle vue sur le parc. Comptez bien 2 heures pour l'explorer si vous voulez voir tous les trésors qu'il renferme. Petit + : il y deux guinguettes sympa au sein du parc pour entamer dignement la soirée !
  • Il est possible louer des petits bateaux pour 5, 7 ou 11 personnes si vous préférez la voie fluviale. Pratique pour s'adonner à la bronzette ! Ou à l'apéro ! Ou les deux !

Des arènes de Lutèce à Odéon (5ème)

 

C'est une de mes virées préférées. Entre beaux monuments, petites rues sympa à bars/restos et la nature. Au delà de ça, les quartiers Odéon et saint Germain font parti de mon top 3, du coup, je suis super enthousiaste de partager cet itinéraire que j'espère, vous ferez un jour. Bienvenue dans le quartier latin !!!

 

  • On commence avec les arènes de Lutèce. Elles ne sont pas très grandes mais elles restent un vestige du passé, qui a failli être détruit et fut sauvé in extremis par Victor Hugo lui même en écrivant une lettre au président du conseil municipal. Sacré Victor ! Il y a également un petit parcours botanique à faire autour.

 

  • On continue avec la place Contrescarpe et sa petite fontaine. On croirait entrer dans un petit village, des badauds traînent autour de la fontaine, des passants contemplent et on entend les pros de la restauration s'agiter tout autour (pour mieux nous servir!)

 

  • Puis vous emprunterez la fameuse rue Mouffetard un peu de traviole et chaleureuse avec tous ses restos, mais également des magasins de fringues, drôle de mélange. Attention quand même au restaurants touristiques, à mon avis ce n'est pas là que vous trouverez le meilleur à manger. Parce qu'attention, en matière culinaire, je plaisante pas !! En revanche, après avoir fait le tour indiqué sur ma petite carte ci-dessous, et être revenus place contrescarpe, là vous prendrez la rue Descartes et là les amis, là j'ai repéré 3 p'tites adresses où je vous conseille de vous arrêter pour vous ravitailler. Que dis-je ? A mon avis, l'épreuve relève plus de la dégustation qu'autre chose ! Malheureusement, nous ne nous y sommes pas arrêtés car nous avions déjà mangé. Allez, on vous les donne :

La maison de Verlaine : un lieu historique puisque c'est là qu'a vécu et est mort le poète Paul Verlaine. Et la maison a gardé son cachet d'antan avec ses murs en pierre et sa déco pittoresque. 

 

Le restaurant Sichuan : une cuisine traditionnelle de la province du Sichuan en Chine et pas n'importe laquelle ! C'est le chef Mr Wang, qui s'occupe de vous régaler les papilles ! Hautement qualifié en Chine et cuisinier à l'ambassade de Chine en France durant 5 ans, de nombreuses personnalités sont venues manger à sa table. Miam !

 

Au doux raisin : un bon vieux bistrot comme on les aime, des photos de Gabin ou de Lino Ventura plein les murs, où ils servent du bon fromage et du bon vin ! Et bien il ne nous en faut pas plus pour nous rendre heureux !

 

  • L'église Saint Etienne du mont. Elle est juste magnifique, n'oubliez pas de prendre des photos ! Quand vous entrez, vous voyez un petit pont traversant en pierre blanches avec 2 petits escaliers en colimaçon de chaque côté. En réalité, ça s'appelle un jubé qui sert à séparer le chœur de la nef. Je n'en avais encore jamais vu car c'est plutôt rare alors si vous passez par là, ne le manquez pas.

  

 

  • Le Panthéon, majestueux, dont la façade reprend celle de celui de Rome. Il est clair que toutes ces colonnes ne manquent pas de nous rappeler l'Italie. Le fronton triangulaire a été crée par David d'Angers (petit clin d'oeil). Le Panthéon est aujourd'hui un monument dédié à honorer les grands hommes qui ont contribué à la grandeur de la France. On peut lire sur le fronton "Aux grands hommes la patrie reconnaissante". La visite de l'intérieur est payante mais n'hésitez pas à monter les marches devant l'entrée pour admirer les motifs sur le plafond juste derrière les colonnes.
Le 1er Juillet, Simone Veil rejoind les grands hommes aux Panthéon! :)

 

  • La balade continue au jardin du Luxembourg. Histoire de quitter les rues goudronnées et de se rafraîchir près du bassin où les enfants poussent leurs petits bateaux. Le jardin présente une orangerie, des agrumes en bac le long de certaines allées, il y a des palmiers et même une serre d'orchidées. Vous êtes face au palais du Luxembourg qui est également à l'intérieur du parc, et qui est aussi le siège du sénat. Ne manquez pas la fontaine de Médicis (bah oui le parc a été crée pour elle à la base quand même).

  

jardin du Luxembourg, Paris
  • Après s'être relaxé et avoir reposé nos gambettes, sortez derrière le Sénat et rendez-vous place de l'Odéon, où se trouve le magnifique théâtre de l'Odéon. Dans toutes les rues alentours, il y a plein de petites et grandes librairies. Leur existence est sûrement due à la présence de la fac de droit juste en face du Panthéon. En tout cas ça donne une ambiance chaleureuse au quartier.
  • Puis direction le Cour du Commerce Saint André. C'est un petit passage très sympa car même si une partie se trouve à l'extérieur, on peut se poser en terrasse pour manger ou boire un coup en hiver comme en été! J'adore !

On vous met un petit plan pratique : 


  • Durée : 2 heures 
  • Distance : 3,5 km
  • Si vous n'en avez pas assez, vous pouvez remonter le Bd St Germain et aller faire un tour au très réputé "Café de Flore" avec sa belle devanture végétale, puis vous pouvez aller visiter l'église St Sulpice pour admirer ses deux tours d'architectures différentes qui donnent une impression de dissymétrie ou d'inachevé. Elle abrite aussi un gnomon; méridienne tracée au sol et sur le mur qui permet de déterminer la date de l'équinoxe de mars (Pâques) grâce au soleil. Le dispositif est tout simplement composé d'une ouverture sur le vitrail qui isole le rayon du soleil, et d'un tracé (en laiton) qui part du sol et remonte sur une obélisque le long du mur nord du transept. 

Insolite

Près du panthéon, l'université de la Sorbonne abrite l'observatoire de Paris qui est  le plus grand pôle national de recherche en astronomie. La Sorbonne fut également le centre des fameuses révoltes de Mai 68. 

 

  

Dans ce quartier se trouvaient les thermes de Cluny. Les ruines que l'on peut voir aujourd'hui s'étendaient à l'époque sur tout le quartier latin. Typique du mode de vie romain, cet immense complexe de plusieurs hectares accueillaient les parisiens qui venaient se laver mais aussi lire et discuter. Il y avait même des zones où l'on pratiquait des activités comme la lutte par exemple.



 

Une promenade "monument'ale" des Champs-Elysées à la place des Vosges (8ème, 1er et 4ème)

 

  • Rendez-vous au rond point des Champs-Elysées. Vous verrez l'arc de triomphe au milieu de cette grande artère qui garde inlassablement la flamme éternelle rendant hommage aux soldats inconnus morts au combat lors de la première guerre mondiale. Si vous avez une vue de lynx, vous apercevrez la grande arche de la défense pile dans l'axe de l'arc de triomphe. Chouette, deux arches pour le prix d'une !!

 

  • Empruntez le bd Franklin Roosevelt en longeant le petit jardin du théâtre du rond point, le square de Berlin, où se trouve un morceau du mur du Berlin en hommage. Puis vous  arrivez au Grand Palais, d'ici on ne voit pas la fameuse verrière mais nous allons contourner le bâtiment, en admirant l'entrée du palais de la découverte et la façade ornée de colonnes et de fresques.

Après avoir longé le bâtiment sur la gauche, vous voilà devant l'entrée principale du grand palais. Il faut prendre du recul pour voir la majestueuse verrière qui fait office de toit.

 

Grand palais, Paris
  • Juste en face, il y a le petit palais qui n'a pas tant à envier au grand. Son entrée est très belle avec sa grande porte vitrée et ses métalleries dorées. Entrez !  C’est gratuit ! Vous pourrez admirer de magnifiques fresques et vitraux qui ornent les murs, et des tableaux illustrant des portraits dont celui de Sarah Bernhardt. Allez jusqu'au fond de la salle, il y a un escalier dont la rambarde est magnifique ! Accédez au petit jardin intérieur juste trop romantique. En plus il y a un petit café ! Une petite pause ça fait pas de mal !

 

  • En sortant, vous allez pouvoir emprunter ce qui est pour moi, le plus beau des ponts de Paris, le pont Alexandre III. Deux pylônes avec des statues dorées sur leur sommet sont installées de chaque côté du pont et donnent vraiment une ambiance royale au lieu. Tout le long du pont se dressent fièrement 32 candélabres en bronze et finissent  de donner un caractère authentique à ce pont. En plus en le traversant, vous profiterez de la vue sur l'esplanade des Invalides et sur la coupole du bâtiment. 

 

Pont Alexandre III, Paris

 

  • En descendant du pont, longez la Seine et profitez de l'ambiance, entre le calme que procure la présence de l'eau, et l'agitation joyeuse des cafés péniches et des bateaux mouche.

 

  • Ensuite, traversez le pont de la concorde qui débouche sur la place de la concorde avec son obélisque et ses deux superbes fontaines, puis flânez dans le parc des tuileries, qui tient son nom des fabriques de tuiles qui se trouvaient à cet endroit. 

 

  • Puis débouchez au Louvre, en passant sous l'ancienne porte. C'est immense !! Difficile d'imaginer qu'à l'origine, c'était un château fort ! Bien sûr les remparts ont été remplacés par les bâtiments que l'on voit maintenant mais des vestiges de la tour qui se trouvait au centre de l'enceinte sont visibles au sous-sol du musée.

 

  • La rue de Rivoli :

 

Au n°59. Le bâtiment est coloré, les balcons sont décorés, mais qu'est-ce que c'est ? A l'origine le bâtiment était squatté par des artistes. Mais voilà, sa réputation a grandi grâce aux habitants et touristes qui soutiennent l'art et la création des jeunes talents. C'est maintenant un atelier et un lieu d'exposition, vous y verrez des œuvres en tous genres sur plusieurs étages. Il est ouvert de 13h à 20h du mardi au dimanche.

59, rue de Rivoli

La tour St Jacques. Elle est en fait l'ancien clocher de l'église St Jacques-le-boucherie qui se trouvait là. A son sommet, il y a une petite station météorologique depuis 1891 et au pied, a été aménagé le premier square de Paris.

 

  • Le parvis de l'hôtel de ville ou place de la libération. L'hôtel de ville est super, très grand et on peut y voir plein de détails architecturaux. Si vous passez en hiver, profitez de la patinoire extérieure qui y est installée. Si vous le souhaitez, vous pouvez entrer dans le BHV (dans la jolie petite coupole que l'on voit depuis la place) et monter à "l'observatoire"(il est indiqué, il y a juste à prendre l'escalator) pour admirer la vue sur la place, la tour St Jacques et la tour Eiffel, le tout gratuitement !

 

  • Continuez sur la rue de Rivoli, vous êtes dans le quartier du marais (oui Paris était marécageuse avant!), arrêtez-vous devant la paroisse St Paul-St Louis, elle a une superbe horloge !

 

  • On fini en beauté avec la place des Vosges. Suivez le plan, vous y accéderez par le jardin de l'hôtel de Sully. La place des Vosges est la plus vieille place de Paris et elle est classée au titre des monuments historiques. Elle est bordée d'immeubles d'habitations assez uniformes où ont vécu des personnalités comme Victor Hugo (sa maison peut se visiter). Sous les porches, vous croiserez des galeries d'art et des cafés. Au centre, un très joli square pour faire une pause et se rafraîchir auprès de l'une des quatre fontaines (alimentées par l'Ourcq).

 

  

Pour que vous ayez déjà une idée de cette promenade, on vous met un plan : 


  • Durée : 3h avec pauses
  • Distance : environ 6,5 km
  • Pour les mordus de la marche, vous pouvez prolonger la découverte des monuments en ajoutant à la liste, la place de la Bastille. Pour y accéder, revenez au 62 rue St Antoine par le jardin de l'hôtel de Sully. Cette grande rue n'a pas grand intérêt mais est tout de même animée par beaucoup de commerces et cafés, jusqu'à atteindre la place.

 

Insolite

Les bateaux mouche !! Mais pourquoi ce nom ? Ils ne ressemblent pas à des mouches et ne volent pas non plus ! Tout a commencé vers 1950. Le transport fluvial disparaissant, un certain Jacques Bruel acquiert des bateaux pour proposer des promenades touristiques. Pour faire parler de son activité, il décide de monter un canular et invente le personnage Jean-Baptiste Mouche qui serait le concepteur des bateaux, et ça marche ! En réalité, Jacques Bruel a appelé les bateaux comme ça car ceux-ci ont été conçus dans le quartier de la mouche, à Lyon. Culotté !

 

La tour St Jacques a servi d'usine à plomb. Le procédé consiste à verser un alliage à base de plomb à travers des grives formant des gouttes. Celles-ci en tombant se durcissent et prennent une forme de dragées parfaites. Elles sont récupérées dans des bacs d'eau. Idéal comme balles pour chasser le gibier.

 

La place de l'Hôtel de Ville était nommée autrefois place de grève (une grève étant une pente de sable ou de pierre descendant vers la mer ou une rivière). Il y avait un port sur cette place, de nombreuses personnes y venaient donc chercher du travail chaque jour. On disaient qu'ils étaient en grève. D'où l'expression d'aujourd'hui, même si le vrai sens a été un peu déformé ;)

 

 



"Paris

 

C'est aussi les immeubles Haussmanniens, les monuments sublimes, les vestiges du passé, les artistes de rue, les églises et cathédrales, les théâtres, les musées, les bouches de métro art nouveau d'Hector Guimard, les nombreuses sorties "by night" et j'en passe.

 

Perso, je ne peux pas m'empêcher de m'arrêter pour lire les fameux panneaux sur l'histoire de Paris qu'on trouve presque à chaque coin de rue (il y en a 767 !). Pour la petite histoire, ils sont en forme de rame de navire pour rappeler la devise de Paris que vous connaissez déjà puisqu'elle est dans la description de cet article ;)

 

 

Designer : Philippe Starck
Designer : Philippe Starck

C'est une ville où on ne s'ennuie pas, ha ça non ! Rien qu'à marcher dans la rue, on a de quoi s'émerveiller. On aperçoit un ancien passage et hop ! On a envie de s'y aventurer, les petits bouquinistes et les passants rythment les quais de Scène, on entend souvent un musicien qui se produit dans la rue, dans le métro ou sur la terrasse d'un café, alors on s'arrête. On voit des bâtiments en pierre assez vieux alors on se demande depuis quand il est là et qui a pu vivre dedans ? Molière ? Apollinaire ? Et puis il y a toutes ces odeurs des petits restos aux heures des repas, les terrasses bondées en été où on peut entendre des bribes de cancans, un joyeux brouhaha ! 

 

Il y a je ne sais combien de petits théâtres ! Ce ne sont pas les spectacles qui manquent et il y en a pour tous les porte-feuilles !

 

Paris et ses mystères, ce n'est pas un mythe ! 


Encore plus d'insolite 

Saviez-vous que sous l'opéra Garnier se trouve un lac ? Oui oui, un lac ! En fait ce n'est pas vraiment un lac mais une immense cuve d'eau voutée de 2500 m2. Elle sert à l'entraînement des pompiers mais aussi et surtout à maintenir les fondations en place contre la poussée des infiltrations d'eau fréquentes dans les sous-sols de Paris.

  

Si vous regardez bien la façade de la cathédrale Notre-Dame, vous verrez que les statues, qui à la base représentent les Rois de Juda (descendants de Marie) ont tous le même visage. Les têtes de ces rois avaient été décapitées pendant la révolution et reconstruites par Viollet Le Duc. Ce cher monsieur était si narcissique qu'il avait fait toutes les têtes à son effigie et les avait fait recouvertes de plâtre pour que les autorités ne s'en aperçoivent pas ! Aujourd'hui, le plâtre est parti et il doit sûrement se réjouir, de là où il est, de voir sa tête en 28 exemplaires sur cette magnifique façade. 

 

Saviez-vous que la tour Eiffel était à la base une idée des 2 ingénieurs de Gustave? Koechlen et Nouguier ont présenté le projet pour l'expo universelle de 1889 mais Gustave n'était pas intéressé. Mais en voyant les premiers plans de la tour, il change d'avis, rachète le brevet, procède à quelques ajustements et présente la "dame de fer" à l'expo de 1900.

 

Pour les très curieux, rendez-vous à l'ancien siège du Crédit Lyonnais, bd des Italiens. N'hésitez pas à entrer. Avancez tout droit et vous verrez se dévoiler une merveille à peine dissimulée derrière une porte vitrée, un escalier à double révolution inspiré de celui du château de Chambord, et dans un parfait état !


Retrouvez toutes nos plus belles (et moins belles) photos dans notre galerie photo "Par ici les photos !"  

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0