· 

Le centre rouge

Nous sommes arrivés à la tombée de la nuit, après avoir croisé des chevaux et des chameaux sauvages, oui on ne savait pas mais ici il y a beaucoup de chameaux, première nouvelle ! En même temps c'est logique, à l'époque le chameau était un moyen de transport sûr dans le désert!

 

Notre campement indiqué sur l’appli "wikicamp" (application indiquant sur une carte, des spots pour garer son van pour la nuit, ainsi que les campings) n’existait pas, en tout cas nous ne l'avons pas trouvé. Du coup on a dormi au bord de la route mais dans un endroit où l'on pouvait se garer en toute sécurité.

Le plus : la nuit était très belle et on pouvait voir tout le ciel étoilé.

Le moins : il y avait tellement d’insectes qu’on a dû fermer les portes, c’était une nuit très chaude donc difficile.

 

 

 

Ici, on entre vraiment dans le cœur du centre rouge. La terre qui est sèche et poussiéreuse est effectivement d’un rouge très marqué qui me fait penser aux sols d’Afrique que j’ai vu dans des documentaires. 


Kings Canyon

dans le parc national de Watarrka

"Vous saviez que le sable pouvait se transformer en rocher ? 

 

C’est ce qui s’est passé à Kings Canyon! Le sable présent dans les fonds marins est cimenté par le sel de l'eau de mer. Quand celle-ci se retire, le tout sèche et laisse place à de la roche.

 

La formation du canyon, elle, est le résultat d'une faille dans le sol érodée par le passage de l'eau et du vent, et nettement agrandie par la chute de morceaux de rochers. 

 

 

Notre immersion en plein cœur de ce canyon était vraiment impressionnante. On a beaucoup aimé voir les parois abruptes et arrondies du canyon ainsi que les petites oasis nichées par ci par là. La saison ne nous a pas permis d’admirer les cascades mais on peut facilement en voir les traces sur la roche. Et Jérôme est en forme, vous allez le constater sur les photos! Et comme toujours, en observant les conséquences des phénomènes naturels qui se sont produits, on se pose plein de questions et on analyse pour avoir quelques éléments de réponse, on aime bien faire ça, on se croirait presque des chercheurs!  😊

 

Le fond du canyon
Le fond du canyon
Marque d'eau sur le sable devenu roche
Marque d'eau sur le sable devenu roche
La forme!
La forme!
Oui...
Oui...
Partout, la vue est belle!
Partout, la vue est belle!
Heu...
Heu...
Paroi abrupte
Paroi abrupte
Lézard
Lézard
Autre paroi cassée nette
Autre paroi cassée nette
Grès rouge
Grès rouge

 

○ Il y a 3 randos à faire pour visiter les lieux. La principale étant la "Rim Walk" (environ 6 kms) mène en             haut du canyon et passe par l'oasis que l'on appelle "Jardin d'Eden"

 

○ Les débuts de randos sont accessibles par voiture et tout est bien indiqué et balisé pour profiter du lieu         sereinement. Attention, l’accès à la randonnée principale ferme à 11h! Il y a des toilettes au parking et de       l’eau potable au début des randos. Il n’y a pas d'ombre sur le parking.

 

○ Pour les marcheurs chevronnés, un parcours de 22 kms, la "Giles Track", relie Kings Canyon à Kathleen         Springs.

 

○ Par cette chaleur, on vous conseille de commencer vos journées très tôt le matin et de ne pas négliger la        chaleur et le soleil (eau, chapeau, lunettes...) 

 

○ On ne vous conseille pas spécialement la balade dans les tréfonds du canyon qui nous fait longer le lit de     la rivière car elle n'est pas très belle, il n’y a rien à voir à moins que vous ayez de la chance, dans ce cas           vous verrez des hiboux et de beaux oiseaux verts comme le promettent les panneaux d’information.

 

○ A une trentaine de kms de là, vous  pourrez faire une autre randonnée de 2,5 kms qui vous emmènera           dans une gorge, c’est la gorge de kathleen.

 Nous ne l’avons pas faite, on pense en avoir eu assez.

 

  

Retrouvez les détails logistiques et nos dépenses par étape dans notre Tableau récap' en fin d'article !

 

Parc national Uluru - Kata Tjuta

Au centre d’information d’Alice Springs, on a dégoté quelques infos dont les bons spots pour le coucher de soleil sur le populaire rocher Uluru. On en choisit un et c'est parti, on part pour ce fameux site. 

 

Premier jour : 

 

Comme on arrive sur place en milieu d'aprèm, on a le temps d’aller visiter le centre culturel ou l’on nous parle de la culture des aborigènes "Anangu" qui vivaient ici et dont les descendants travaillent à nous rappeler leur héritage.

 

Par contre, comme d'hab, il y a des nuages et à ce moment, on ne sait toujours pas si on aura droit au spectacle rouge vif que peut offrir le rocher éclairé par le soleil couchant.

 

Puis, on se dirige au spot réservé à l'observation du coucher de soleil. Ce dernier aura réussi à faire quelques apparitions et à donner une jolie couleur au rocher. Comme on doit passer 2 jours dans ce parc, on retournera le lendemain soir au même endroit pour un 2ème acte.

 

Alors, on voit beaucoup de photos sur Internet ou le rocher est rouge vif, même nos appareils affichent un beau rouge sans qu’on ne mette d’effet, mais nous, on vous dit la vérité, en vrai, ce n'est pas aussi rouge! Le rocher prend des couleurs différentes tout au long de la journée, oui! Mais ce n’est jamais aussi rouge qu’on veut nous le faire croire sur les photos. Voilà voilà !

  

Sans effet
Sans effet
Avec le mode "expressif" de l'appareil photo
Avec le mode "expressif" de l'appareil photo

Nous partageons ce coucher de soleil ainsi que les 2 jours dans le parc en compagnie de deux jeunes frenchies trop sympas, Mauranne et Thomas, rencontrés au Kings Canyon !!

 

Voilà pour aujourd'hui, il est interdit de dormir dans l'enceinte du parc, nous irons donc dormir à l’extérieur, sur une aire de bord de route repérée à l'aller, pas du tout aménagée, à 15 kms environ de l’entrée du parc. Ce sera également notre spot pour la 2ème nuit.

 

Première nuit : 

 

Au moment de nous coucher, un énorme camion (road train) est venu se garer derrière nous et est resté là toute la nuit, sans éteindre ses moteurs, sûrement pour garder la clim dans son habitacle. Nan mais ça fait un boucan pas possible ! Et la pollution quoi!

Par contre ici, il n’y a pas de moustiques et ça, c’est reposant. On peut dormir les portes ouvertes pour nous rafraîchir un peu sachant qu’ici, il n’y a pas de frais avant 2h du mat mais bon, un peu d’air, même chaud, est le bienvenu.

 

Deuxième jour :  

 

Après un lever de soleil sur les rochers Kata Tjuta, on se dirige vers la rando "Valley of the wind" qui en fait le tour (7,4 kms) en compagnie de Mauranne et Thomas. 

 

 

 

Le site de Kata Tjuta (nom anglophone : Monts Olga) au lever du soleil
Le site de Kata Tjuta (nom anglophone : Monts Olga) au lever du soleil

On se faufile à travers les rochers, ou l'eau capturée par les formes creuses par ci par là offre aux arbres de quoi s’alimenter et un abri pour les animaux qui vivent ici, comme les oiseaux, les lézards, les grenouilles et les serpents.

 

Puis après avoir côtoyé ces petites oasis, on prend un peu de hauteur pour redescendre ensuite le long des rochers. 

 

La rando est sympa malgré la chaleur car on passe quand même au travers de ces rochers, on grimpe un peu et on croise de l'eau! 

 

Une fait ensuite une autre rando de 2,6 km A/R qui mène à la "Walpa Gorge". Il n’y a pas d'eau en cette saison, pas d’ombre, on se serait donc passé de ce passage.

Il est 10h30 et notre journée de visite s’arrête là. En effet, la randonnée autour d’Uluru ferme à 11h car il fait très chaud. 

 

Après un repas à l'ombre près du centre culturel, on part à Yulara. L'objectif maintenant, c'est de nous rafraîchir, le soleil et la chaleur sont juste accablants ! Premier arrêt pour accéder à une piscine qu'on pensait accessible à tous. Ce n'est pas possible sans la carte de résident. Ok.

 

Deuxième arrêt dans un des hôtels les plus connus du coin. On se dit que si on demande gentiment, y a peut être moyen. 

La gérante super sympa et le sourire de Mauranne auront exaucé notre vœu. On a le droit de squatter la piscine et gratuitement en plus!

 

 

On est les plus heureux du monde (si si) et on se prélassera tout l’après midi dans la piscine. Pour ma part, impossible de rester dehors même à l’ombre.

Deuxième nuit :

 

Avec Mauranne et Thomas, on est tous un peu déçu car on voulait prendre l’apéro mais on a vite déchanté. Et oui, à "Yulara", petite "ville" près du parc national, pour acheter de l’alcool, que ce soit vin ou bière ou autre, il faut la carte de résident d’un des nombreux hôtels qui constituent le lieux qui n'est en fait  pas une ville mais un peu comme un grand village vacances avec uniquement des hôtels à touristes, un mini market et une station essence. 

 

 

 

On se fera donc un apéro sans alcool, un repas léger et cette fois, pas de camion pour troubler notre repos. En revanche, des rafales de vent bouillant, pas terrible mais comme toujours, la nuit se rafraîchi vers 2h.

 

Remarquez le petit 4X4 avec tente sur le toit de Mauranne et Thomas qui

leur a coûté la bagatelle de 2500$

 

Troisième jour : 

 

 

On se lève pour la deuxième fois à 4h30 du mat pour assister au lever de soleil (5h45) sur le rocher Uluru cette fois, puis après un bon bon p'tit dèj dans le van, on entame la randonnée autour du rocher Uluru (10 kms). La première partie est assez sympa, on passe près des caves et quelques dessins sur les rochers nous rappellent que ce lieux était très fréquenté par les aborigènes .

 

Pt'it dèj
Pt'it dèj
Un mendiant
Un mendiant
Peinture rupestres
Peinture rupestres
Érosion en forme de trous
Érosion en forme de trous
Vague de pierre
Vague de pierre
Les oiseaux squattent les trous
Les oiseaux squattent les trous

En revanche le tour du rocher n'est pas très intéressant, surtout qu’on subit la chaleur et le soleil de plomb. On passera plus de temps à regarder par terre pour se protéger du soleil ou pour chercher le lézard dragon que Thomas aurait tant aimé voir. Dommage, ce n’est pas la saison ou l’on peut le voir. 


Voilà, on a bien arpenté tout ce qu’il y avait à arpenter, vu tout ce qu’il y avait à voir, découvert tout ce qu’il y avait à  découvrir! 

♥♥♥

AVIS PERSONNEL

 

On a largement préféré les rochers Kata Tjuta qui offrent plus de formes variées et des arrondis. 

 

On aime pas trop l’insistance des aborigènes à rappeler sans cesse le côté sacré de leur rocher, pour à côté de ça, se vanter de nous  révéler qu’une toute petite partie de leur culture. 

 

On ne comprend pas l’engouement des touristes pour aller voir Uluru. C’est vrai que c'est marrant le rocher qui sort de nulle part alors que tout est plat à côté mais ce n'est pas non plus transcendant. 

 

♥♥♥

 

 

Résumé des choses à faire

 

 

Rocher Uluru :

 

○ Il est possible de visiter les caves d’Uluru dans la journée sans faire la randonnée autour du rocher.

 

○ Levers et couchers de soleil depuis les spots réservés à cet effet.

 

○ Visite du centre culturel  et de la boutique souvenir. Avis personnel : le centre culturel parle beaucoup des légendes aborigènes autour du lieu et insiste bien sur le fait qu’on ne saura jamais tout car des lois sacrées régissent la culture Anangu. C'est bien mais il n’y a aucune info scientifique ou géologique sur la façon dont se sont créés les rochers, pourquoi la roche est fragile et comment elle s’érode. Nous on aime bien avoir du concret et on pense vraiment que ça manque.

 

○ Manger un burger ou une glace au café 

 

○ Faire le tour du rocher (caves comprises) : "Base walk", 10 kms : A pied - en vélo - en segway

 

 

○ Faire un tour gratuit avec un ranger pour en apprendre plus sur la culture "Mala" : dure entre 1h30 et 2h

 

○ Grimper le rocher : pas besoin d’équipement, une rampe est installée tout le long pour se tenir.

Cependant, les aborigènes n’aiment pas du tout que l’on grimpe leur lieu sacré et de nombreux panneaux demandent à ce que nous ne grimpions pas le rocher.

 

○ Pour les gros budgets : vous pourrez survoler le site en hélico 

 

 

Rochers Kata Tjuta :

 

○ Levers et coucher de soleil depuis les spots dédiés 

 

○ Faire le tour des rochers : "Valley of the wind",  7,4 kms : à pied

 

 

Quelques infos pratiques

 

 

Eau : Accès à des robinets d’eau potable près du complexe du centre culturel, et aux parkings "valley of the wind”, Walpa gorge, au spots sunset Talinguru et kata tours.

 

De l’eau sur les randonnées : 2 ravitaillements sur la randonnée "Valley offre the wind" et un ravitaillement sur la rando “Base walk”

 

Toilettes : Centre culturel / Parking de la base walk / Spot sunset de Kata Tjuta

 

Dormir : Il est interdit de dormir à l’intérieur du site.

Vous pouvez dormir dans l’un des nombreux hôtels de Yulara, ou à l’arrache sur des aires de repos le long de la route. Notre spot à 15 kms de l’entrée était le plus près et le plus safe. 

 

○ Entrée : 25 $ /pers valable 3 jours. Vous pouvez donc entrer et sortir comme bon vous semble pendant 3 jours 

 

○ Horaires d’ouverture : 


DEC, JAN, FEB

5am - 9pm

MAR

5.30am - 8.30pm

APR

5.30am - 8pm

MAY

6am - 7.30pm

JUN, JUL

6.30am - 7.30pm

AUG

6am - 7.30pm

SEP

5.30am - 7.30pm

OCT

5am - 8pm

NOV

5am - 8.30pm

 

Manger : Au café du centre culturel, on vous proposera des glaces, des pâtisseries, des burgers (burger frites à 12,5$), des cafés et boissons etc..

 

○ Il n’y a pas d'ombre sur les parkings, votre véhicule sera donc toujours au soleil.

 

 

Retrouvez les détails logistiques et nos dépenses par étape dans notre Tableau récap' en fin d'article.

    

Nous quittons le centre rouge pour nous rendre vers le sud. 

 

Malheureusement, nous ne pouvons explorer les paysages de western dans l’outback australien sur la Oodnatta track car la route n’est pas goudronnée et notre van risque de ne pas apprécier du tout. 

 

 

 

On vous donne donc Rdv dans le "South Australia" à Coober Peddy, notre prochain et dernier arrêt avant de rejoindre la côte!

 

ON THE ROAD

Bonus photos

Je suis "emeu"
Je suis "emeu"

♥♥♥

Tableau récap' rien que pour vous

L'Australie, ça vous rajeunit? Alors ne soyez pas radins, faites-en profiter les autres et partagez !! Pour les blablas, c'est dans les commentaires juste en dessous ! A bientôt! 

Écrire commentaire

Commentaires: 0