· 

San Pedro de Atacama, Mars ou la Lune, à vous de voir!

Nos sacs alignés seront reniflés par un chien douanier
Nos sacs alignés seront reniflés par un chien douanier

 

Après un passage frontière en bonne et due forme, nous voilà dans le petit village touristique de San Pedro de Atacama pour continuer notre exploration des environs du volcan Aconcagua,  qui est en Argentine mais ici, on est tout près de la frontière.

 

Le sommet de l'Aconcagua qui culmine à 6962 m d'altitude est le plus haut de la cordillère !

Les paysages du coin n’ont rien à  envier au Sud Lipez, mais ici, on est au Chili et c’est beaucoup plus cher. Les touristes rappliquent en nombre car encore une fois ici, tu accèdes à de magnifiques décors sans faire d’efforts. 

 

Nous c'est clair on préfère les treks, les hautes montagnes, c’est plus tranquille, on est loin de la folie touristique qu’il y a à San Pedro de Atacama mais c'est un autre débat. On a quand même bien l’intention de voir 2-3 trucs et puis c’est une belle façon de dire au revoir aux plus hauts sommets de la cordillère.

 

La vallée de la lune en vélo 

 

Après avoir fait un peu de repérage la veille, on se pointe vers 8h30 au magasin de vélo pour louer notre bicyclette. Ha bah oui mais en fait ils sont pas pressés par ici, ça n’ouvrira qu’à 9h30. Ho c’est rien, on aura juste 1h de plus de soleil de plomb !

 

Nous v’la partis ! Au premier carrefour, on s’arrête, on n’a pas pris la bonne direction. He ho on vient d’arriver on connaît pas. Un chien viens nous voir. C’est une femelle. On se méfie un peu comme d’habitude, on dit bonjour et c'est bon. Elle est super gentille. Bref on part, dans la bonne direction cette fois, et Belle nous suit. Oui j’aime bien affubler mes amis de surnoms en tous genres :-) 

 

Donc notre nouvelle amie Belle a décidé de nous suivre toute la journée. Jérôme et moi, on est super contents. 

 

 

 

On emprunte la route qui mène à l’entrée du site, Belle court à côté de nous, elle est magnifique et elle tient très bien le rythme. Elle est en super forme et fait comme tous les chiens en Amérique du Sud, de temps en temps elle course une voiture en aboyant. Ça, ça nous fait vraiment marrer.

Une fois dans le parc, on visite à  peu près tous les lieux qu’ils indiquent sur la carte, de points de vue en points de vue. La route est graveleuse, ça secoue mais ça ne nous empêche pas de nous taper quelques descentes tout schuss de temps en temps. Bon moi je fais pas ma maline, j’ai jamais vu un guidon de vélo vibrer autant. Jérôme lui, s’éclate en cherchant le meilleur moyen de traverser chaque type de terrain. Oui car des fois, c’est lisse, beaucoup de fois ce sont des cailloux, et parfois c’est du sable.

 

Alors on va vite ou on va doucement ?

Belle nous suit partout, on lui donne de l'eau dès qu’on peut. Elle se repose pendant qu’on prend notre sandwich du midi.

 

Puis on repart. Le retour, on essaie de le faire rapidement. Belle a du mal à suivre car on fait pas mal de sprints en descente, du coup, on l’attend. 

 

Arrivés à l'entrée du parc, on se rend compte qu’il y a des panneaux qui demandent de ne pas se laisser suivre par les chiens errants, Oups!

 

En vrai on s’en fiche on est super contents de l’avoir avec nous. Comme il fait super chaud, on prend un fanta bien frais et on se pose un peu avant de reprendre la route direction le village. 

 

On se demande ce que va faire Belle et on espère qu’elle ne nous suivra pas à l’auberge, car là, elle ne pourra pas venir et on ne veut pas la voir triste. 

 

Finalement, tout se passera à merveille car en arrivant du côté de l'église de San Pedro de Atacama, elle nous lâche pour rejoindre des copains. 

 

On la recroisera 3 jours plus tard, à la gare avant de prendre le bus. Elle nous a reconnu et là, on l'a laissé devant le bus. Là pour le coup c’était super triste. L’était elle plus, autant ou moins que nous?

 


Après avoir fait le tour des agences, bien réfléchi à ce qu’on voulait voir dans le coin, on décide de prendre 3 sorties, qu’on négociera plus ou moins bien.

 

Nous irons voir les geysers, le site des piedras rojas et sa magnifique laguna altiplanicas, ainsi que la lagune Cejar avec apéro. Le tout sur 2 jours, beau programme non?

 

Les geysers del Tatio : ils sont énormes. Les jets sont impressionnants et la fumée qu’ils produisent atteint des hauteurs vertigineuses. A cet endroit, on peut également aller se baigner dans la piscine thermale. 


 

Laguna Cejar : la concentration de sel dans ce lac augmente la flottaison. Comme la mer morte!


Apéro sur la laguna Tenquiquiche : une petite balade romantique en fin de journée, avec un apéro le temps d’y admirer le coucher de soleil. 


Lagunas Altiplanicas : de magnifiques points de vue sur ces lagunes entre bleu intense et bleu turquoise,  deux des plus belles qu’on ait vues. C'était franchement à couper le souffle, on n'arrivait plus à décoller nos yeux de ce spectacle !

On ne peut plus s’approcher des "piedras rojas" (pierres rouges) car un abruti a tagué un rocher.

 

 

On en a encore pris plein les yeux pendant ces 3 jours à San Pedro de Atacama et même si tout est un peu cher, on ne regrette vraiment pas de s'y être arrêté car ici on trouve un morceau de ce que la planète a de meilleur à nous offrir.  

Si vous souhaitez un renseignement pratique supplémentaire qu'on aurait oublié, n'hésitez pas à laisser un commentaire en bas de page ou à nous envoyer un mail!  Et si cet article vous a plu, vous pouvez aussi partager :)


  • Accès : Uyuni  - San Pedro de Atacama : 180 Bob/pers, compagnie Cruz del Norte. Durée du trajet : 11h
  • Auberge La Florida : 8700 CLP/pers/nuit en dortoir. Toilettes et salle d'eau propres, cuisine bien équipée, wi fi pas terrible. Nous on avait carrément eu droit à une coupure internet dans tout le village !
  • Entrée vallée de la lune : 2500 CLP/pers
  • Location de vélo : 6000 CLP/pers pour 12h
  • Tour pack 3 attractions : 60 000 CLP /pers avec l’agence Mitampi. On a tiré au max sur la négociation mais on n’est certainement pas les meilleurs à ce niveau. Les droits d'entrée aux différents parcs sont à payer en supplément.
  • Entrée au parc Lagunas altiplanicas : 3000 CLP/pers
  • Parc geyser del Tatio : 10 000 CLP/pers
  • Lagunes Cejar et Tenquiquiche : 17 000 CLP/pers

Écrire commentaire

Commentaires: 0